Vous êtes ici

Couleur sépia au musée de l'Ancien Evêché à Grenoble

Du 23 octobre au 22 mars 2010, le musée de l'Ancien Evêché consacre sa nouvelle exposition temporaire aux premiers photographes de l'Isère. Elle couvre la période 1840-1880 qui voit la création de nombreux ateliers photographiques à Grenoble, ainsi qu'à Vienne ou encore Voiron, où la société aisée vient se faire tirer le portrait. À cette mode du portrait s’ajoute un intérêt croissant pour les sites pittoresques que découvrent les premiers touristes fortunés. Les photographes professionnels s’attachent alors aux prises de vue en plein air à Grenoble, au Bourg-d’Oisans, à Uriage ou à Allevard, à la Grande Chartreuse ou à La Salette... Plus de 300 tirages originaux, issus de collections privées, ont été réunis pour l'occasion au musée de l'Ancien Evêché. En fin d’exposition, une projection en 3D de vues stéréoscopiques prolonge ce voyage au cœur du Second Empire. Plusieurs conférences sont organisées autour de cette présentation par ses différents auteurs, dont Jean-Louis Roux, critique d'art, conseiller scientifique pour l'exposition et co-directeur de l'ouvrage collectif, Couleur sépia. L'Isère et ses premiers photographes (1840 - 1880).
A relier à l'exposition proposée en parallèle par le musée Hébert à La Tronche, L’aristocrate et la chambre noire, Raymond de Bérenger, marquis de Sassenage, du 23 octobre 2009 au 31 janvier 2010. Cette exposition présente les photographies réalisées par Raymond de Béranger, le marquis de Sassenage, conservées dans le château éponyme par la Fondation de France et jamais montrées au public. Soit une soixantaine d'épreuves réalisées entre 1852 et 1865 par ce photographe amateur, et qui déclinent notamment des paysages isérois et des portraits.