Vous êtes ici

JEP 2017 : rendez-vous avec la préhistoire au lac d'Aiguebelette

Les îles du lac d'Aiguebelette ©CCLA

Du 15 au 17 septembre prochain, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, un nouvel événement met en lumière le lac d'Aiguebelette : la Grande Traversée. Trois jours festifs, culturels et sportifs autour des cités lacustres du Néolithique et de l'âge de Bronze, enfouies dans les profondeurs du troisième plus grand lac naturel de France. Le clou des nombreuses animations du week-end : la régate internationale de pirogues inspirées des modèles archéologiques, dont une réplique de celle qui est immergée dans le lac du Bourget voisin, et creusée ces jours-ci devant la Maison du Lac.

La présence humaine sur les rives du lac d'Aiguebelette remonte à la préhistoire. Celui que l'écrivain Henri Bordeaux décrivait comme "une perle d'émeraude enchâssé dans des superbes montagnes vertes", abrite des habitations sur pilotis ou palafittes, vieilles pour certaines de plus de 3000 ans avant notre ère. Un patrimoine constitué d'une dizaine de sites immergés en différents endroits du lac. Parmi ces vestiges invisibles au quotidien, celui de Beau-Phare est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2011, comme un millier de sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes. La centaine de ceux situés en territoire français sont classés Monuments historiques.

Plongée sur le site de Beau-Phare  ©Yves Billaud

Valoriser pour protéger

Cette inscription au patrimoine mondiale de l'humanité implique non seulement leur protection et leur conservation, mais également leur valorisation. Plusieurs événements ont été organisés en Europe dans ce sens, comme l'exposition en Suisse en 2014 dédiée à la pirogue néolithique, commune à toutes les civilisations lacustres. En 2015, c'est une régate de pirogues reconstituées à partir de modèles néolithiques qui a emballé le public sur le lac de Bienne. D'où l'idée de reconduire l'événement sur d'autres lacs où des sites palafittiques sont labellisés par l'Unesco.
Après la Suisse, et l'Autriche l'an dernier, c'est la Communauté de communes du lac d’Aiguebelette (CCLA), qui reprend la balle au bond pour la 3e édition de la régate, l'associant à un événement festif et culturel, en partenariat avec le Département de la Savoie, l’Université Savoie Mont‐Blanc et la Direction régionale des affaires culturelles.

Deux pirogues aux couleurs de la Savoie

Creusement de la pirogue dans un tronc de sapin prélevé dans les Bauges ©Véronique Beauvais

Baptisé la Grande Traversée et logiquement programmé dans le cadre des Journées du patrimoine 2017, cet événement grand public entend faire découvrir et apprécier ces richesses archéologiques témoins des débuts de l'agriculture en Europe  : ateliers, conférences d’archéologie sous‐lacustre, spectacles, expositions vont rythmer ces trois journées. Leur point d'orgue,  la 3e Régate internationale de pirogues préhistoriques, le samedi 16 septembre.

Dix-huit embarcations sont attendues, dont deux aux couleurs du Département de la Savoie ! Le service de la Conservation du patrimoine du Département de la Savoie, a en effet construit deux pirogues monoxyles (creusées dans un tronc d’arbre), répliques de deux spécimens retrouvés l'un en Suisse
(Lac de Bienne), l'autre dans le lac du Bourget, voisin. Cette dernière mesure 9,20 m de long et est creusée jusqu'à samedi 9 septembre sur le parvis de la Maison du lac d'Aiguebelette à Nances. L'occasion pour le public d'échanger avec les médiateurs de la Conservation départementale du patrimoine.
Le programme de la Grande Traversée ici
 

L'appli mobile Traverse

A la Grande Traversée Présentation, la Fondation Facim va présenter la nouvelle application mobile Traverse, qu'elle porte avec le SIPAL (Canton de Vaud en Suisse). Cette application permet la découverte personnalisée des patrimoines franco‐suisses (paysages, monuments, produits du terroir).