Vous êtes ici

La montagne au temps des bâtisseurs

 ©davidmalacridra.com

Les fêtes médiévales se sont multipliées en France et notamment dans les Alpes. Si les Grandes médiévales d'Andilly restent la plus connue, les Médiévales du Pratz, d'ampleur plus modeste, rayonnent de plus en plus loin ! Chaque année depuis 8 ans, le village haut-savoyard de Praz-sur-Arly se transpose au Moyen-Age le temps d'un week-end. La 9e édition, ces 12 et 13 août, met l'accent sur le génie des artisans médiévaux en matière de construction, dont l'esprit et le savoir-faire se perpétuent en montagne.

Quand on veut on peut ! C'est une phrase qu'Alain Gac, président du comité des fêtes de Praz-sur-Arly répète souvent à propos des Médiévales du Pratz. Résultat, en moins de dix ans, grâce à un petit groupe de passionnés et une armée de bénévoles, elles sont devenues un rendez-vous majeur de l'été au Pays du Mont-Blanc. L'an dernier, sa 8e édition a drainé plus de 10 000 personnes dans la station-village, prouvant une fois encore l'engouement du grand public pour les fêtes médiévales. "Le thème médiéval est une ouverture sur tout : la religion, le militaire, la culture, la musique, le théâtre, l'architecture...", explique Alain Gac. "Avec cette période, on a créé une manifestation éducative, divertissante et intergénérationnelle", se félicite Patrice Blanc-Gonnet, directeur de l'office de tourisme. "Un événement familial dont nous tenons beaucoup à l'accès libre. Les ateliers sont gratuits ou alors à petits prix, tout comme les spectacles".

Inspiration Guédelon
Alain Gac souhaitait depuis longtemps faire venir une troupe de grande renommée, comme l'association des Bâtisseurs médiévaux, dont le président intervient sur Guédelon (ndlr : ce château médiéval en cours de construction selon les techniques du Moyen-Age et dont on fête cette année les 20 ans de la pose de la première pierre). "Grâce au succès des Médiévales l'an dernier, nous avons enfin pu les avoir cette année !", se réjouit le président du comité des fêtes pralin.
Ces artisans-artistes vont créer une animation exceptionnelle sur le thème de la construction médiévale, grâce à l'installation d'un chantier à partir d'engins qu'ils ont reconstitués, comme des treuils à tambour (ou cage à écureuil), des roues à échelons, des nacelles, lève-colonnes, pierrière.
Louant le bâti montagnard local, particulièrement esthétique, Alain Gac tient à ce que cette 9e édition des Médiévales fasse le pont avec le savoir-faire des artisans en activité sur le territoire. "Rendez-vous compte, de Combloux à Crest-Voland, il y a plus de 150 artisans liés à la construction, dont 80 menuisiers, tous défenseurs du bel ouvrage ! ".   Alain Gac aimerait aussi que les bâtisseurs médiévaux, que le comité d'organisation compte faire venir plusieurs éditions de suite, et artisans contemporains, oeuvrent ensemble à la construction d'un lavoir, financé par une souscription. Un mini Guédelon en quelque sorte !
Sophie Chanaron

Rapaces, chevaux et oies
Cette année, plusieurs nouveautés côté spectacles, pour ne pas lasser les habitués ! Notamment des oies guidées par un chien et auquel le public participe ou un autre de fauconnerie équestre jouant sur la complicité entre les oiseaux, les chevaux et les cavaliers !

©La Cie Hippogriffe

photos ©davidmalacridra.com