Vous êtes ici

Les temps forts des 50 ans des JO de Grenoble

La VP du Département Martine Kohly, le préfet Lionel Beffre, le maire de Grenoble Éric Piolle et le VP de la Métro Yannick Belle à la présentation du programme spécial 50 ans des JO de Grenoble

Coup d'envoi officiel ce 12 octobre des célébrations du cinquantenaire des JO de Grenoble à l'occasion des 50 ans de l'inauguration du Palais des Sports, à l'époque Palais des glaces. Un anniversaire qui se veut festif, sportif, culturel, populaire et intergénérationnel. Il mobilise une foule d'acteurs locaux, de la Ville de Grenoble au Département de l'Isère, en passant par la Métropole, le Rectorat, l'Université Grenoble Alpes, le Musée Dauphinois, le COLJOG, la CCI, les fédérations sportives, sans oublier les cinq stations hôtes des épreuves en 1968. Les temps forts à ne pas manquer.

En février 2018, les Xe Jeux olympiques d'hiver de Grenoble auront 50 ans. Un anniversaire que la ville et tout le département de l'Isère veulent fêter à la hauteur de cet événement dont le souvenir s'est un peu dilué dans les mémoires. En particulier chez ceux qui ne les ont pas vécus, mais à qui un parent ou grand-parent, un cousin ou un ami grenoblois ont dit qu'ils avaient grandement accéléré la métamorphose de Grenoble. D'une petite ville enclavée, elle est devenue une cité à la pointe de la modernité en cette fin des Trente Glorieuses.
L'attribution des JO à Paris et les prochaines olympiades en Corée braquent à nouveau les projecteurs sur les JO de Grenoble, sur lesquels curieusement, comme l'a rappelé Olivier Cogne, directeur du Musée dauphinois, peu d'études ont été menées, et où aucun musée, contrairement à Albertville et sa Maison des Jeux olympiques d'hiver, n'entretient la mémoire et l'héritage. Le COLGOG, association fondée par des passionnés de sport et d'olympisme et qui milite depuis 2002 pour valoriser le patrimoine olympique des Jeux de Grenoble, espère rallumer la flamme olympique des Grenoblois et des Isérois.
Une quinzaine d'acteurs grenoblois et isérois, en lien avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et le CIO, gardien du temple, se sont mobilisés pendant un an et demi, voire plus pour certains, pour bâtir une programmation spécial 50 ans de premier plan. Sur le site de la Ville, le grand public trouvera le calendrier des manifestations qui va s'enrichir au fil des semaines.

 

Quelques uns des grands rendez-vous qui feront souffler l'esprit olympique et où locaux et visiteurs sont attendus nombreux :
 

La Foire de Grenoble, du 3 au 13 novembre, avec un Alpexpo, à l'époque gare routière pour les JO, aux couleurs olympiques et où le COLJOG a concocté une exposition historique de 200m².

Le 26e salon du livre alpin de Grenoble, du 10 au 12 novembre au Palais des Sports dans le cadre des 19e Rencontres Ciné Montagne, a prévu deux expositions d'objets, de documents et de livres sur les JO de Grenoble et organise plusieurs conférences avec Geo Perli, Jacques Lesage et Olivier Cogne.

Le Festival international du film de montagne d'Autrans, du 6 au 10 décembre, soirée spéciale et projection du film de Claude Lelouch 13 jours en France, en présence du fondeur Franco Nones, qui, en remportant à Autrans les 30 km, est devenu le premier champion olympique de ski de fond non scandinave ou russe ! A l'occasion des célébrations, pose de la première pierre de la réhabilitation du village olympique d'Autrans, avec la création d'un campus culinaire à destination d'étudiants chinois.

La Course des légendes, le 23 janvier, à Chamrousse, orchestrée par l'enfant du pays, Nano Pourtier, triple champion du monde de ski de bosses, entraîneur d'Edgar Grospiron, médaillé d'or aux JO d'Albertville. Il avait 14 ans à l'époque et en sa qualité de membre du club des sports, il a eu le privilège de jouer les ouvreurs. Il compte sur son carnet d'adresses bien rempli pour faire venir d'anciens et d'actuels champions sur les lieux des exploits de l'équipe de France de ski alpin (8 médailles sur les 9 glanées).

Sophie Baillarguet, guide du patrimoine à l'OT Grenoble Alpes Métropole, incollable sur le volet culturel des JO de Grenoble !

Exposition Grenoble 1968. Les Jeux olympiques qui ont changé l'Isère, au musée Dauphinois, à partir du 5 février jusqu'au 7 janvier 2019. Quatre ans de préparation pour la monter à partir des collections départementales et des archives du COJO, avec un accompagnement des meilleurs historiens sur le sujet. Déclinaison mobile de l'expo via le Muséobus olympique qui circulera un peu partout sur le territoire, notamment dans le Nord-Isère, et dans les cinq stations olympiques.

Spectacle anniversaire des 50 ans de la Ville de Grenoble et de la Métro le 6 février, un grand spectacle son et lumière, parcours lumineux et sportif du Village olympique au parc Paul Mistral avec un palais des sports mis aux couleurs de l'olympisme dès le 3 février et remis en glace pour les Grenoblois

Les ISF Schools Winter Games ou JO des Jeunes, organisés par le Rectorat de l'Academie de Grenoble, l'ISF et les services de l'UNSS, du 5 au 10 février. Entre 1000 et 1500 jeunes collégiens et lycées du monde entier autour de 11 disciplines des sports d'hiver dont les épreuves seront organisées dans les stations olympiques. Plus de 20 nations ont répondu présentes à ce jour. Plus de 300 élèvres participeront à l'organisation des épreuves (chronométrage, remise de dossards, repas...).

Campus olympique du 12 au 17 février, avec un cycle de conférence et des animations sur le campus de Saint-Martin-d'Hères.

Le Parc Paul Mistral avec en lisière des arbres le Palais des spôrts

Visites guidées spécial JO avec le service visites de l'office de tourisme Grenoble Alpes Métropole qui a prévu deux circuits inédits au coeur et autour du Parc Paul Mistral où le patrimoine olympique est très important (Palais des sports, anneau de vitesse, hôtel de Ville, vasque olympique, sculptures liées aux JO...), l'un piéton, l'autre à faire en Segway, avec course finale sur l'anneau de vitesse !

Visite en Segway le 3 février à 14h30, le 10 février à 14h30, le 17 février à 14h30, le 24 février à 14h30 (à partir de 12 ans, encadrée par un moniteur et un guide de l'OT. Casque fourni.1h30. 36€)

Le challenge des moniteurs à l'Alpe d'Huez du 16 au 21 avril au cours duquel les hommes en rouge se mettront aux couleurs des JO, organiseront un concours de poussée de bobsleigh, clin l'oeil à la discipline qu'a accueilli la station de l'Oisans en 1968.