Vous êtes ici

4 questions à Ronald Michelin, co-fondateur des Nids du Chat

Les trois chalets construits à ce jour devant le petit étang de la propriété des Nids du Chat©Cecile Terrasse

Fin avril, Ronald Michelin et Elodie Servoz ont enfin pu ouvrir leurs premiers Nids du Chat, à Yenne en Savoie. Un aboutissement, quatre ans après avoir acheté un terrain d'un hectare et demi, à deux pas des marais des Lagneux, zone Natura 2000, récemment renaturés, et des vignobles de Jongieux. Avec la célèbre Dent du Chat en sentinelle.

Actumontagne : Pourquoi avoir choisi cet endroit pour ouvrir votre gîte les Nids du Chat ?
Ronald Michelin : Avec ma compagne Elodie, nous sommes tombés amoureux du site. Nous cherchions un endroit entre Briançon, d'où je suis originaire et Evian-les-Bains, où est née Elodie. En regardant à la télévision le film Mon Petit Doigts m'a dit (2005) de Pascal Thomas, avec André Dussolier et Catherine Frot, tourné dans les Bauges et l'Avant-Pays savoyard, nous avons trouvé les paysages tellement beaux que nous sommes allés en repérage pour notre projet. Nous avons alors découvert Yenne et les marais des Lagneux. Au-delà de la beauté de l'endroit, sa situation géographique présentait un énorme atout par rapport à Lyon, Genève ou encore Lausanne, les bassins de clientèles que nous privilégions, avec celui de Chambéry bien sûr. A une 1h15 de Lyon, vous pouvez vous immerger dans la nature et vraiment vous déconnecter.

Chambre à l'étage des Nids du Chat avec literie et linge de lit naturels ©Cécile Terrasse

Actumontagne : Etiez-vous déjà dans le métier auparavant ?
RM : Je suis un autodidacte. A 18 ans, je suis parti en Grande-Bretagne et j'ai fait à peu près tous les métiers du tourisme. J'ai été serveur à Londres, j'ai ensuite travaillé dans plusieurs villages de vacances entre les Hautes-Alpes et Evian. Puis j'ai rejoint le groupe Accord pour travailler dans l'hôtellerie à Thonon-les-Bains et à Genève, puis deux ans dans un magasin de bricolage car j'aimais bien retaper des appartements. Ensuite, je suis devenu saisonnier pendant 7 ans, six mois au secrétariat du golf d'Evian et l'hiver, conducteur de télésiège dans la petite station de Bernex au-dessus d'Evian. Ces trois dernières années, je me suis consacré à 100% au projet des Nids du Chat alors qu'Elodie, ingénieure travaille toujours à temps partiel à Lausanne.

Ronald, Elodie et leur fille Noémie, en barque sur l'étang de la propriété des Nids du Chat

Actumontagne : Combien de "Nids" à terme dans votre parc ?
RM : Quatre -dont deux sont ouverts à la location pour l'instant-, soit 16 couchages et pas un de plus ! Nous sommes en zone verte, on ne peut pas aller au-delà de quatre habitations, et de toute façon ce n'est pas ce que nous souhaitons. Nous vendons une pause nature, dans un coin paradisiaque et au calme. Il faut d'ailleurs rester minimum deux nuits chez nous. Nous ne sommes pas un hôtel. Nous ne voulons pas que les gens arrivent le soir et repartent le matin. Notre espace est enclavé dans le site naturel des marais des Lagnieux. Nous sommes aux premières loges du plus grand marais, avec la proximité d'une faune abondante et notamment des oiseaux migrateurs qui suivent le lit du Rhône En ce moment, des aigrettes nichent sur les berges, ce qui est assez rare.

La piscine écologique des Nids du Chat ©Gaêlle Teti

Actumontagne : Au-dela de l'environnement très nature, vos chalets à l'architecture contemporaine, sont-ils aussi vertueux  ?
RM : Nos chalets sont en ossature bois avec bardage en mélèze, et isolés avec des matériaux naturels (mélange de ouate, chanvre et bois). Les peintures intérieures sont écologiques. Nous avons aussi mis le paquet sur la literie en faisant appel à la literie Ott, un artisan implanté en Ardèche, dont les produits sont 100% naturel : bois brut sans traitement chimique, latex naturel et coton bio. Il n'y a pas une seule vis ou pièce métallique dans les lits ! Quand à notre linge de lit, il est en lin, matière qui réduit l'humidité et apporte un confort exceptionnel. Nous avons également installé avec Aquatiris un système de phytoépuration pour un assainissement parfaitement écologique. Et avec Aqua Thème, nous avons aménagé un bassin de baignade naturel dont l'eau est déjà à 25°C !

Propos recueillis par Sophie Chanaron