Vous êtes ici

Les 18-29 ans, nouveaux clients des stations de ski

D’après l’étude ConsoMontagne menée par l’ANMSM (Association Nationale des Maires de Stations de Montagne), les nouveaux vacanciers qui choisissent d’expérimenter un séjour en station de montagne sont essentiellement des jeunes âgés de 18 à 29 ans. Mais le gros de la clientèle des stations est fidèle, puisque 71 % des sondés ont répondu avoir déjà passé au moins un séjour sur leur lieu de vacances auparavant (soit 4 points de plus qu’en 2012). Pour revenir aux  nouveaux clients, les critères déterminants dans le choix de la destination sont la recommandation (le bouche à oreille) et la réputation (notamment la réputation en ligne). Le web reste d’ailleurs un point central le choix d’un séjour en station de ski, puisque 67 % des vacanciers cherchent leur hébergement en ligne, et 37 % paient leur hébergement en ligne.

Pendant le séjour, le ski alpin reste l’activité reine du séjour pour 72 % des sondés. Et la pratique du ski alpin ou du snowboard est le facteur majeur d’attractivité pour un séjour hivernal en montagne (pour 38 % des sondés, devant la neige – 33 % - les moment de convivialité – 23 % - l’air pur de la montagne – 22 % - et la pratique d’une activité physique – 13%). Dans les activités secondaires, ce sont les raquettes (23%) qui arrivent en tête, devant la marche (22%), le snowboard (6%) et le ski de fond (5%). On note aussi une progression de 4 points du taux de clients n’ayant  pratiqué aucune activité de glisse pendant leur séjour hivernal en montagne (17 % en 2017 contre 13 % en 2012). La proportion des « non-skieurs absolus » est désormais importante, puisque 34 % des vacanciers interrogés révèlent n’avoir jamais pratiqué le ski alpin ou le snowboard de leur vie, mais se disent attirés par « l’ambiance montagne » ou « les retrouvailles en famille ou entre amis », ou les deux à la fois.
Cette étude révèle également qu’en moyenne, un séjour au ski revient à 81 € par jour et par personne (1579 € en moyenne le séjour de 5 à 6 nuits pour une famille de 3 à 4 personnes). Ce budget est en baisse constante depuis 2012, avec un recul de 0,5% par an en moyenne au cours des six dernières années. On apprend aussi que 85 % des personnes interrogées disent se sentir concernées par les enjeux liés à l’évolution climatique bien que pour la grande majorité, cela n’influe pas sur leur choix de destination.