Vous êtes ici

Des animaux et des traîneaux

Des chiens issus de croisemements pour aller plus vite ! ©Le trappeur

À la montagne, il n'y a pas que les chiens qui tirent les traîneaux ! À Peisey-Vallandry, par exemple, vous pouvez explorer la nature à l’aide d’animaux plus ou moins étonnants. Différents prestataires proposent des balades en traîneau tracté par le meilleur ami de l'homme, mais aussi par des rennes ou des chevaux. Une belle façon de rencontrer la faune sauvage aux portes du parc national de la Vanoise…

“Grâce à mes rennes, la Laponie s’invite à Peisey-Vallandry. Ils donnent une note insolite aux promenades en traîneau dans l’étendue préservée du plateau de Rosuel. Ces balades évoquent la magie du Père Noël, même quand on est adulte. Je possède quatre rennes robustes et bien adaptés au froid grâce à leur poil long, très doux au toucher. Et un petit renne, qui ne tire pas de traîneau, mais accompagne les balades, en laisse comme un petit chien !”, sourit Francis Garçon, gérant de la structure Au Baudet Malin, à Peisey-Vallandry.

© Au Baudet Malin
Ces balades ont lieu au départ du site nordique de la station, un lieu préservé, à l’écart des remontées mécaniques, où les promeneurs peuvent croiser en chemin les habitants permanents des montagnes : bouquetins, chamois, cerfs, et même gypaètes barbus, ces grands vautours qui nichent dans les environs, réintroduits dans les Alpes françaises depuis tout juste 30 ans.
Plusieurs options pour ces sorties aux confins de l’imaginaire : une balade d’une heure environ le matin, autour du site nordique. Une après-midi avec un goûter, au cours de laquelle Francis Garçon amène les promeneurs vers son chalet d’alpage des Lanches. Une formule contes, avec un garde du parc national de la Vanoise, conteur à ses heures. Et des sorties nocturnes, où l’on marche avec des rennes en forêt, en ramassant du lichen pour eux…

40 km/h en traîneau !
Toujours au départ du site nordique de Peisey-Vallandry, les balades en traîneau peuvent aussi se décliner sous d’autres pelages. Par exemple des chiens de traîneau, avec Emmanuel Colire, musher de l’école Le Trappeur. Soit en version promenade, soit en conduite d’attelage. “Notre spécificité est d’avoir des eurohounds, des chiens de traîneau rapides et élancés. Ils ne ressemblent pas à de gros nounours, mais ils se laissent volontiers caresser. Ils peuvent filer à 40 kilomètres à l’heure, et procurer de belles sensations de glisse”.

© Le Fer à Cheval/Peisey-Vallandry
Le cheval a lui aussi sa place parmi les traîneaux du site nordique, grâce à Guillaume Villibord, du centre équestre Le Fer à cheval. Il propose des balades d’une heure environ, vers le refuge de Rosuel. “Au charme d’une balade en calèche, on ajoute le paysage grandiose, puisque nous sommes au pied de la face nord de Bellecôte, du mont Pourri…”
Jeanne Palay

Au Baudet Malin : 06 01 08 57 56. http://aubaudet-malin.eklablog.com/
Le Trappeur : 06 24 40 12 34. www.letrappeur.com
Le Fer à cheval : 06 22 87 31 41.