Vous êtes ici

Le patrimoine à saute-frontières

CADS_campagne printemps2017_rubrique culture_verticale

Dans le cadre du programme européen interrégional franco-italien Alcotra, deux projets d’itinéraires touristiques transfrontaliers dédiés au patrimoine vont être mis en place par le Département de la Savoie, d’ici à 2020. Ils vont mobiliser une douzaine de partenaires savoyards, piémontais et valdôtains.
Le premier projet, intitulé Les Ducs des Alpes, vise à faire découvrir le patrimoine de la Maison de Savoie, avec comme résidences phares, l’abbaye de Hautecombe et le château des Ducs de Savoie côté Alpes françaises, et les châteaux royaux de Racconigi et de La Manta, côté Piémont.

Présentation des futurs projets d'itinéraires touristiques franco-italiens autour du patrimoine au château des Ducs de Savoie à Chambéry
Mines de montagne, le deuxième itinéraire, a pour ambition de raviver la mémoire industrielle des deux versants alpins et de rappeler, qu'avant d'être de hauts lieux des sports d'hiver, la Savoie et sa voisine valdotaine étaient des régions minières de longue date (XVe siècle). Les sites qui seront mis en avant en Savoie autour de l’Itinéraire Remarquable créé par le Conseil départemental, le Grand Filon,  l’espace Alu, La Plagne-Tarentaise ainsi qu’un parcours sonore en Belledonne. En Vallée d’Aoste, les points d'appui de cet itinéraire sont les grandes mines métallurgiques de Cogne, ainsi que les sites de Brusson et Saint-Marcel.

Le château des Ducs de Savoie à Chambéry, siège du Conseil départemental de la Savoie et de la Préfecture
Au-delà du volet de promotion de ces sites, ce projet transalpin permet à ces derniers de bénéficier de programme de rénovation, de requalification et de développement. Pour les collectivités locales, dont le finances sont fort contraintes, cette manne européenne est donc une aubaine. L'abbaye de Hautecombe, dont la toiture est en travaux depuis plus de dix ans via d'autres enveloppes budgétaires, verra ainsi la statuaire de sa façade ouest, très dégradée, sauvée. Les bains du roi Charles-Albert au château de La Manta seront eux aussi restaurés en vue de leur ouverture au public. Un itinéraire d'interprétation de découverte du patrimoine minier autour de La Plagne-Tarentaise, sera notamment aménagé.
L'enveloppe financière dépasse les 4 millions d'euros, soit 85% du montant total des deux projets estimés.

photo du haut : Jean-Michel Gallioz, maire de Saint-Michel-de-Maurienne, hôte de l'espace Alu, Renaud Beretti, VP CD73 délégué à la culture et au patrimoine, Michel Bouvard, VP CD73, délégué aux affaires européenes, Franco Allera, maire de Cogne (Italie)