Vous êtes ici

Grimpez sous la terre !

©Age ce Urope

Cet été, une nouvelle activité voit le jour à Superdévoluy : la via souterrata. Cette via ferrata souterraine aménagée dans une grotte, est unique en Europe : accès gratuit et non éclairée, contrairement à d’autres cavités équipées façon parc aventure. Un premier pas vers la spéléologie classique. Et accessoirement une bonne source de fraîcheur si canicule !

Un pont de singe, une passerelle, des échelons, des cales pour les pieds, des barreaux en forme de « U » et une ligne de vie. L’équipement de la nouvelle via ferrata de Superdévoluy est on ne peut plus classique. Ce qui l’est beaucoup moins, c’est que cette via ferrata se trouve sous terre, au « chourum » (« grotte » en patois local) des Trous de la Tune, accessible depuis la station en quinze minutes de marche. De ce fait, on parle de via souterrata. « C’est une grotte assez jolie, sans grande difficulté, qui était beaucoup utilisée par les pros pour initier leurs clients à la spéléologie », explique Pierrick Aubert, responsable communication à l’office du tourisme du Dévoluy.

©Agence Urope

Température de 10 degrés

Après une descente dans un puits de 12 mètres de profondeur quasiment dès l’entrée, petites montées et descentes se succèdent, avec quelques passages vraiment étroits où il faut un peu se frotter contre la paroi. « Mais il n’y a rien de très difficile techniquement. La même via ferrata, en extérieur, serait cotée facile. Pourtant, on l’a classée difficile, en raison des repères particuliers dans l’environnement d’une grotte. Et il faut savoir qu’aucun spot lumineux n’a été installé dans la grotte, le seul éclairage étant celui de la lampe frontale de votre casque », précise Pierrick Aubert. Ce dernier conseille de prévoir des vieux vêtements (pantalon et haut à manches longues), à la fois pour ne pas se râper la peau, et en raison de la température moyenne de 10 degrés relevée dans la grotte. Si cette via ferrata est accessible en autonomie, elle requiert un encadrement par un professionnel pour les novices. Elle peut constituer un premier pas vers la spéléologie. Et elle donne l’occasion de découvrir la richesse du sous-sol du massif du Dévoluy, « qui est un vrai gruyère, avec plus d’une centaine de cavités déjà explorées », comme le rappelle Pierrick Aubert.

Martin Léger

A noter : Comptez une heure trente environ pour cette séquence sous terre. Un peu plus si vous profitez du spectacle de l’érosion et lisez les panneaux d’interprétation en chemin.