Vous êtes ici

Les glaciéristes dans la lumière à Champagny

©Monica Dalmasso

La crème des grimpeurs internationaux de cascade sur glace est encore à Champagny-en-Vanoise ces 10 et 11 février. Après les seniors le week-end dernier, place aux jeunes qui vont essayer de dompter la tour de glace, théâtre des championnats du monde élites et junior 2017 de ce sport qui aspire à devenir olympique. Parmi la relève, les frères Tristan et Louna Ladevant, très prometteurs. A 19 et 16 ans, les Grenoblois disputent les deux championnats !

En accueillant les championnats du monde de cascade de glace, l'événement le plus emblématique de la discipline, Champagny-en-Vanoise oeuvre à la notoriété de ce sport de niche en France. La station-village de La Plagne joue aussi gros pour l'avenir de la cascade sur glace qui rêve de figurer parmi les disciplines olympiques. En démonstration à Sotchi en 2014, et aux JO de la Jeunesse d'hiver de Lillehammer, elle pourrait être au programme des Jeux de Pékin en 2018. Réponse aux JO de Pyeongchang en Corée en 2018.
A l'UIAA (Union internationale des associations d'alpinisme), délégataire de ce sport à l'international, on y croit, même quand on pointe à son président, la confidentialité de la discipline. "Le bobsleigh est un sport encore plus confidentiel que la cascade sur glace !", réplique du tac au tac Frits Vrijlandt. Présent à Champagny, il ne tarit pas d'éloges sur la tour de glace et son environnement exceptionnel qui vont aider à la notoriété mondiale du sport. Cette structure magnifiquement englacée concourt incontestablement à la télégénie de cette pratique d'escalade spectaculaire.
Si la France a été choisie pour accueillir les championnats du monde 2017 séniors et juniors, elle le doit en grande partie à cette tour de glace de 25 mètres de haut, et aux hommes qui la façonnent et l'animent. Notamment le Club Champagny Glace Montagne, affilié à la FFCAM (Fédération des Clubs Alpins et de montagne) et l'équipe de l'office de tourisme. "C'est en effet la reconnaissance de l'expertise des techniciens de la tour de Champagny, seuls au monde capables de fabriquer de la glace en devers, et de la capacité de la fédération et des bénévoles locaux d'organiser de tels événements", explique Nils Guillotin, directeur de ces championnats du monde, qui ont mis en place tout un volet grand public sur l'événement, avec des séances d'initiation pour les adultes, comme pour les enfants.

Louna et Tristan Ladevant, attention talents !

Des Bleus talentueux
Si le classement mondial de la discipline est dominé par les Russes et les Coréens, la France compte quelques sérieux prétendants dans ses rangs ! Notamment du côté des plus jeunes, avec les frères Ladevant. A 19 ans, Tristan est en équipe de France depuis 3 ans. Son cadet, Louna, 16 ans, vient d'intégrer l'équipe de France Senior, après une année seulement chez les jeunes. Un prodige et un futur grand glaciériste selon les spécialistes. Meilleur Français actuellement en coupe du monde grâce à sa 11e place à Pékin, il signe aux Mondiaux de  Champagny la meilleure performance tricolore : 10e de l'épreuve de difficulté ! Sur les Mondiaux juniors, ces 10 et 11 février, Louna vise clairement l'or (Ndlr : objectif atteint)


Les deux frères s'entraînent en salle à Grenoble et sur la tour de glace de Champagny, ainsi qu'à Vallouise, où ils vont régulièrement. Ils sont venus à la discipline par des copains. "Tristan a commencé un an avant moi", raconte Louna. "Au début je ne pensais pas m'y mettre à fond". Le fait d'arriver rapidement aux portes de l'équipe de France et de l'intégrer aussi vite, l'a finalement motivé ! Maintenant, avec Tristan, ils se donnent à 100% dans leur sport dont ils louent le bon esprit, le respect et l'amitié entre les compétiteurs.

Pour mettre toutes les chances de réussir de leur côté, les deux jeunes Grenoblois ont arrêté les études. "Nous apprenons les langues pour communiquer et partager avec les athlètes des autres nations", expliquent-ils. "Ensuite, nous exercerons un métier de la montagne, moniteur de ski ou guides, et pour cela, pas besoin d'avoir le bac !". A voir la facilité avec laquelle ils s'expriment, leur étonnante maturité, leur charisme même, on se dit que l'école classique n'est pas la voie unique pour se faire une place dans la vie ! Et que la FFCAM a un sacré duo d'ambassadeurs pour l'essor de la discipline en France...

De l'initiation pour petits et grands en marge des épreuves

Petite parenthèse décalée et poétique de l'artiste circassienne Lurluberlue

 

Jours de gloire pour la tour de Champagny

Christophe Lebel, directeur de l'OT de Champagny-en-Vanoise/La Plagne
Construite en 2004, la tour de glace remplit totalement sa mission d'accueillir des grands événement sportifs, dont ces championnats du monde 2017 sont l'apothéose, après les étapes de la coupe du monde. Mais, cet équipement a aussi vocation à être un site d'entraînement pour les grimpeurs de la région, ainsi qu'un outil de développpement de la pratique loisir. "Les séances d'initiation des mardis et jeudis à 18h ne désemplissent pas, et à Noël, où les conditions de neige étaient limites, la tour a été prise d'assaut. La cascade sur glace est un loisir alternatif à la montagne. Pour la station, elle est un bon moyen de conforter la saison d'hiver.", témoigne Christophe Lebel, le directeur de l'OT de Champagny/La Grande Plagne qui peut compter sur elle pour faire parler de la destination auprès des nations où la cascade de glace est un sport national. La Corée et la Russie en tête, dont les ressortissants sont des clientèles à fort potentiel pour la montagne française.

Sophie Chanaron