En douze ans, l’événement caritatif du Grand-Bornand, Glisse en Cœur a collecté plus de 2,6 millions d’euros de dons, remis à des associations œuvrant pour l’enfance. Un succès qui repose sur son concept original : un marathon des neiges en musique, associant personnalités et anonymes. Leur défi commun : skier en équipes et en relais 24 heures non-stop pour faire monter la cagnotte pour une belle cause.

En 2020, la 13e édition a été reportée du 19 au 21 mars 2021 et les organisateurs travaillent sur deux scénarios, soit un format en présentiel, soit en ligne si les conditions sanitaires ne sont toujours pas réunies…

Isabelle Pochat-Cotilloux, organisatrice de Glisse en Cœur, Eugénie Juin, présidente de MEEO, Félicie Petit, fondatrice et directrice de MEEO, Stéphane Thébaut, parrain de Glisse en Cœur

« Nous ne lâcherons rien ! », promet Isabelle Pochat-Cottilloux, directrice de l’office de tourisme du Grand-Bornand, au nom de l’équipe d’organisation.
Cette édition reste au profit de Mon École Extra-Ordinaire (MEEO)… avec un nouvel objectif record de 500 000 euros.

« Comme beaucoup de structures nouvelles, MEEO a été très sérieusement impactée par la crise et a besoin plus que jamais de fonds, comme d’un éclairage public et médiatique », souligne l’organisation.

Interrompue à hauteur de 149 617 € de dons à quelques jours de sa tenue en mars dernier -alors même qu’un nombre record de 168 équipes étaient inscrites-, la course aux dons a repris hier.

« Cet hiver plus que jamais déplaçons les montagnes », résume le présentateur télé Stéphane Thébaut, parrain de Glisse en Cœur depuis le départ.

- Advertisement -