Pour la quatrième année, Neiges de culture permet de découvrir skis aux pieds le riche patrimoine culturel de Briançon et de la vallée de la Guisane. Les nouveautés de l’édition 2013 sont accessibles depuis la télécabine du Prorel, à Briançon.

Le domaine skiable de Serre-Chevalier Vallée est investi de multiples façons par l’événement Neiges de culture, conçu par Isabelle de Beaufort, la créatrice des parcs Labyrinthus, depuis l’hiver 2009/2010. Le principe est le même partout : les animations culturelles sont accessibles gratuitement skis aux pieds. “J’aime que la culture ait un aspect ludique, intergénérationnel, c’est ma façon de concevoir le partage. Le bilan des années précédentes est positif : d’après les enquêtes de l’office de tourisme de Briançon, 20 % des skieurs ont visité les parcours Neiges de culture, et 93 % d’entre eux sont satisfaits ou très satisfaits”, souligne Isabelle de Beaufort.


Briançon, citadelle fortifiée par Vauban, a inspiré à la créatrice un grand jeu de piste intitulé Vauban et le manuscrit secret. Dans sept huttes très design, accessibles depuis la télécabine du Prorel, des indices permettent de retrouver un manuscrit écrit par Vauban à l’attention de Louis XIV. Les huttes contiennent aussi des jeux et des puzzles sur les fortifications, pour apprendre en s’amusant, et des extraits de lettres de Vauban, lues par le comédien Bernard-Pierre Donnadieu. Chaque étape compose une exposition sur un aspect de la vie de Vauban : ses voyages, ses inventions, ses amours… et même ses recettes ! Nouveauté de cette année, la septième et dernière hutte — animée pendant les vacances scolaires — est située à l’arrivée de la télécabine du Prorel, où sont également apparus des télescopes dirigés vers la citadelle de Briançon.

Ceux qui marchent avec les rennes
Depuis cette même télécabine, on peut aussi accéder au Village nomade (renouvelé tous les ans), sur la piste des Myrtilles, à Chantemerle. Des expositions et des contes évoquent la vie des peuples du Grand Nord, présentés dans une reconstitution de leur habitat traditionnel (yourtes…), ainsi que celle des grands explorateurs des pôles, comme Jack London. La photographe Erika Larsen nous entraîne dans la toundra arctique, avec son reportage sur Les Sámi, ceux qui marchent avec les rennes. La photographe Lucile Chombart de Lauwe nous propulse dans les quartiers de yourtes d’Oulan-Bator, capitale de la Mongolie, avec l’exposition Foyers (urbains) mongols.


Parmi les autres animations de Neiges de culture, le Complot contre César, sur le domaine du Monêtier, met les skieurs sur les traces de César lorsqu’il traversait la vallée en 58 avant notre ère. À Villeneuve, la Piste des Pourquoi propose des jeux sur le thème de la nature, destinés principalement aux jeunes de 6 à 12 ans.
Par ailleurs, sur les principaux télésièges de tout le domaine, les barres de sécurité sont agrémentées de citations et de questions/réponses, qui suscitent un échange convivial entre les skieurs. Deux parcours sonores sont à télécharger sur le site de l’office de tourisme : l’un donne la parole au champion de ski Luc Alphand, enfant de la vallée, et l’autre à Raymond Renaud, alpiniste qui a ouvert de nombreuses voies dans les massifs environnants. Mais il est difficile de présenter de façon exhaustive Neiges de culture, foisonnant d’idées, à l’image de sa conceptrice. Une seule solution pour bien l’appréhender : venir voir soi-même !
Jeanne Palay

Plus d’infos sur www.neigesdeculture.com et sur www.briancon.com

- Advertisement -