En 2014, Megève célèbre plusieurs dates importantes de son histoire touristique : les 100 ans de l’office de tourisme, ceux de l’hôtel Mont-Blanc et les 80 ans du téléphérique de Rochebrune. Et cerise sur le gâteau, la station haut-savoyarde décroche pour la première fois la tête du 9e  top 50 des stations 2013-2014 de l’Equipe Magazine, publié le 23 novembre dernier. ©Megève Tourisme/DDD

« Dis mois ce que tu célèbres, je te dirai qui tu es » ! Cette formule colle bien à Megève, qui, en commémorant plusieurs événements clé de son histoire, révèle son identité. Celle d’une destination touristique d’avant-garde, non seulement l’été, mais aussi l’hiver. « Dès 1913, une journaliste de La Montagne, la revue du Club alpin, écrivait : « Megève ou la glorification du ski », évoque Marie-Thé Crozet, directrice de Megève Tourisme. « Un an plus tard, sous l’impulsion de Louis Morand, un Syndicat d’initiative était créé à Megève ». Un outil de promotion touristique qui dès lors s’active et communique autour des atouts du village haut-savoyard, livrant l’image d’une destination élégante, joyeuse, sportive et innovante.

Photo Tops-Soquet

Dans ses brochures, l’organisme vante en effet dès l’hiver 1914-1915, l’installation du chauffage central dans tous les hôtels de la station, dont le tout nouvel hôtel Mont-Blanc, centenaire lui aussi cette saison. Les promoteurs de ce haut-lieu de villégiature estival mettent l’accent sur les divers aménagements en cours ou à venir, le 1er tremplin de saut, et une grande patinoire. De destination climatique réputée, Megève devient le berceau des sports d’hiver naissants et prometteurs. Dans les années 20, c’est la baronne Noémie de Rothschild qui fait du village haut-savoyard, the place to be, pour les grands de ce monde.

Marithé Crozet, directrice de Megève Tourisme ©JPGarel

A partir de la décennie suivante, les sports d’hiver se démocratisent. En témoigne l’installation, en 1933, sur les pentes de Rochebrune, du premier téléphérique dédié au ski de loisir. Il révolutionne la pratique de ce sport, jusqu’ici orienté balade. Les skieurs peuvent enchaîner les descentes et se griser de vitesse sans s’épuiser à la montée ! Le 14 décembre prochain, les remontées mécaniques de Megève fêteront en grand l’octogénaire, dont la cabine actuelle, la cinquième depuis son ouverture, date de 1997. Au programme du ski à prix réduit, un barbecue géant, un DJ dans la cabine et plein d’autres surprises.

« C’est en février (date à guetter sur www.megeve.com) que nous célébrerons les 100 ans de l’office tourisme », précise Marithé Crozet, dans la lignée de ses prédécesseurs pour promouvoir Megève, misant sur l’expérience, l’exigence, la qualité et l’innovation. 100% cohérent avec son ADN !
Sophie Chanaron
Gare inférieure de Rochebrune ©Tops-Socquet
©Megève Tourisme/DDD
©JPGarel

- Advertisement -