A l’occasion de sa 15e édition, le festival de musique et d’art baroque en Tarentaise, devient le festival de Tarentaise et poursuit ses variations initiées l’an dernier : avant-première à Aime les 14 et 15 juillet avec un surprenant hommage à Franck Zappa, avant de retrouver son répertoire classique, du 25 juillet au 10 août.

"Le festival fête son quinzième anniversaire et comme tous les enfants de cet âge, tente de sortir de son éducation stricte et s’agite un peu". Voilà comment Josette-Elise Tatin présente l’édition 2006 du festival dont elle est la directrice depuis ses débuts. La 14e édition avait déjà marqué une rupture, tant sur le fond que sur la forme : le baroque n’était plus le seul répertoire au programme et la manifestation se déroulait en deux temps avec une avant-première à Aime, puis, une semaine plus tard, le festival à part entière. "L’an dernier, cette nouvelle formule a rencontré un vif succès", se félicite Josette-Elise Tatin. Rebelote cette année donc, avec l’engagement renouvelé de la ville d’Aime qui accueille l’avant-première du festival les 14 et 15 juillet. Concocté par Jean-Luc Hivoz, ce prélude est éclectique à souhait.

Trois concerts aux antipodes

Gérard Lesne, l’une des grandes voix du baroque

Il démarre le soir de la fête nationale avec un bal renaissance sous les étoiles, emmené par le maître à danser Véronique Elouard et les musiciens de la compagnie Talon pointe, déjà présents en 2005. "Une entorse à notre règlement mais le programme est différent, comme les musiciens". Au menu de la soirée, des danses entraînantes comme la noble pavane ou la vive gaillarde. "Le matin du bal, un stage d’initiation est offert au public et les participants pourront même louer un costume d’époque", précise la directrice du festival, ravie de ce télescopage entre Renaissance et la Révolution… Le 15 juillet, le festival plonge d’abord dans la musique contemporaine en rendant hommage à Franck Zappa. "Le quintette à vent Concert impromptu va dévoiler l’oeuvre raffinée et débordante d’énergie de l’artiste américain, à la fois compositeur, guitariste de rock et chantre du mélange des genres". Ensuite, en soirée, retour au baroque avec un concert de clarinette ancienne, violons, alto et violoncelle au cour duquel Eric Hoeprich et le London Haydn Quartet vont interpréter des oeuvres de Mozart et de Haydn.

Voix, cordes, clavier et percussions

Après cette solide mise en bouche, les auditeurs devront attendre le 25 juillet pour le plat de résistance, le festival baroque lui-même. Les temps forts : l’alto Gérard Lesne, à la cathédrale de Môutiers, les Variations Goldeberg de J.S. Bach à Seez, qui font éclater la virtuosité des clavecinistes, en l’occurrence ici Luc Beauséjour ou encore la musique baroque d’Amérique du Sud avec l’ensemble Musica Temprana.

Le détail des concerts et des huit circuits concerts www.francefestivals.com/tarentaise