Chamonix a débuté le 9 mai les célébrations du 100ème anniversaire de la mise en service du train du Montenvers, qui se poursuivront tout l’été. La Compagnie du Mont-Blanc, exploitant de la ligne de ce chemin de fer touristique, avait ressorti pour l’occasion les convois qui acheminaient au début du siècle les voyageurs jusqu’au pied de la Mer de Glace.

Cinq kilomètres et demi de voie, 871 mètres de dénivelé, des pentes à 11 % pendant 1,5 km au départ, puis à 22 % ; vingt minutes pour monter de Chamonix, à 1042m d’altitude, jusqu’à la Mer de Glace, à 1913 m. Voilà en quelques chiffres les caractéristiques de la ligne de chemin de fer du Montenvers, qui transporte chaque année quelque 700 000 voyageurs, soit un cinquième de la fréquentation totale des 80 chemins de fer touristiques français.


Les Drus, visibles depuis la gare d’arrivée du Montenvers

Au-delà de ces données quantifiables, le petit train du Montenvers, « c’est l’histoire de Chamonix, dans la mesure où c’est ce chemin de fer qui a lancé le tourisme ici, en permettant à tout un chacun d’aller se promener en montagne, aux portes de la haute montagne et des glaciers », rappelle Jean-Claude Burnet, directeur des trains à la Compagnie du Mont-Blanc, l’exploitant de la ligne.

Valoriser l’imaginaire collectif du Montenvers

Le centenaire de ce train du Montenvers se devait donc d’être célébré dignement. Chamonix a débuté les festivités en accueillant le deuxième salon de l’Unecto, fédération des exploitants français de chemins de fer touristiques. La Compagnie du Mont-Blanc a aussi pour le coup remis en service les convois qui acheminaient au début du 20ème siècle les voyageurs de Chamonix au pied de la Mer de Glace. A noter que ces trains d’époque circuleront tous les jeudis et dimanche, du 10 juillet jusqu’à fin septembre, dans le cadre des « soirées prestige » du Montenvers (agrémentées également d’un repas de fête au son d’orchestres de jazz et d’explications de guides).

A l’occasion de ces festivités, l’office de tourisme de Chamonix et la Compagnie du Mont-Blanc entendent impulser de nouvelles offres en direction des touristes, notamment en « valorisant l’imaginaire collectif très riche qu’il existe sur le site du Montenvers et de la Mer de Glace », dixit Jean-Marc Farini, directeur qualité et relation clients à la Compagnie du Mont-Blanc. Autrement dit, il s’agit de faire revivre aux visiteurs les histoires célèbres qui ont jalonné l’histoire de ce site. On pense bien sûr à la présence d’innombrables personnalités,  d’Alexandre Dumas à Pasteur, en passant par Napoléon III et Mary Shelley, cette dernière ayant imaginé le personnage du Dr Frankenstein devant le décor de la Mer de Glace. Bref, un voyage riche en émotions  vous attend cet été du côté de la Mer de Glace.

Martin Léger

- Advertisement -