Cet été, la musique résonne plus haut à Chamonix qui accueille deux nouveaux festivals : le Cosmojazz, du 27 au 29 juillet, et Musicaltitude, du 8 au 12 août. A l’origine du premier, un Chamoniard d’adoption, André Manoukian, le fameux juré de la Nouvelle Star sur M6, musicien et compositeur émérite. Aux baguettes du second, Raphaëlle Farman et Jacques Gay, couple de chanteurs d’opéra, résidents à Chamonix de longue date, auteurs de spectacles lyriques décalés, plus enthousiasmants les uns que les autres.

Parce qu’elle entend devenir une destination culturelle, la capitale mondiale de l’alpinisme a apporté un soutien sans faille à deux nouveaux festivals de musique inédits. Imaginés par trois aficionados de Chamonix, André Manoukian pour le Cosmojazz et Raphaëlle Farman et Jacques Gay pour Musicaltitude, ils mobilisent les acteurs culturels du territoire, les entreprises locales ainsi que de nombreux bénévoles de la vallée, ravis de participer à deux événements en mesure  de faire parler de la cité alpine autrement que par le prisme du sport.
Avec Cosmojazz, du 27 au 29 juillet, André Manoukian rassemble des artistes renommés venus des quatre coins de la planète pour réconcilier, grâce à la musique, les hommes et la montagne. Le festival se décline en trois temps : en journée, concerts en altitude sur des sites emblématiques de Chamonix, comme les Terrasses de l’Aiguille du Midi, la Mer de glace, le lac Blanc ou le Belvédère du Plan du Praz, transformés en scène en plein air. Quand musique et montagne dialoguent.

En début de soirée, place à l’Apéro Jazz dans les rues de Chamonix, animé par le Spok Frevo Orquesta, un big band brésilien qui devrait donner des airs de carnaval à la ville ! Enfin, en soirée, Jam’Cham, dans le bar de l’hôtel du Mont-Blanc, hôte d’artistes en résidence. Ces derniers seront rejoints par les musiciens qui auront joué en journée, gage de boeufs d’exception. André Manoukian promet aussi quelques surprises de la part des artistes, qui, tombés comme lui sous le charme des lieux, laisseront libre cours à leur inspiration pour des improvisations impromptues. Programmé sur trois jours pour sa première édition, Cosmojazz devrait s’étoffer dès l’an prochain et jouer les prolongations.


L’art lyrique sans chichi
Avec Musicaltitude, Raphaëlle Farman et Jacques Gay proposent un autre regard sur l’art lyrique. Solistes internationaux, ils ont décidé depuis plusieurs années de rendre l’opéra plus accessible, aux détours de spectacles très rythmés, mêlant comédies et airs célèbres d’opéra et de comédies musicales. Après avoir animés à guichets fermés pendant deux saisons les Jeudis du Montenvers à l’hôtel éponyme, le couple d’artistes revient à Cham en troisième saison. Il investit cette fois de son grain de folie et de sa fougue, le Majestic (du 8 au 10 août), et la salle du Bicentenaire (les 11 et 12 août). Au programme du Majestic, un spectacle lyrique de haute voltige, décalé, voire déjanté, les Aventuriers de la corde vocale, auquel participe le Choeur de Chamonix, soit une quarantaine de choristes amateurs. Suivront un inédit karaoké lyrique géant où le public pourra entonner les airs d’opéra ou de comédies musicales les plus connus, et enfin, en troisième partie de soirée, des dégustations de spécialités mitonnées par les chefs étoilés chamoniards Pierre Carrier, Mickey Bourdillat et Pierre Maillet. Gourmandises pour les papilles autant que pour les oreilles !


 

Au menu de la salle du Bicentenaire, des cinés concerts qui invitent le public à retourner ans le passé de Chamonix grâce à la projection de films d’époque accompagnés en musique, à la façon des films muets d’antan, sous la houlette du cinéaste et écrivain de montagne René Vernadet. Séquence souvenirs, souvenirs…  Porte-drapeaux de l’humour et du glamour, Raphaëlle Farman et Jacques Gay, à qui le théâtre du Léman à Genève a confié sa saison lyrique, devraient eux aussi muscler la programmation de Musicaltitude dès la saison 2011 avec des ateliers et d’autres audaces lyriques !
Après Juan-les-Pins, Marciac, Vienne, Aix-en-Provence ou Orange, Chamonix pourrait bien devenir "the place to be" des festivals de l’été !
Sophie Chanaron

- Advertisement -