Depuis 2012, Saveurs des Aravis propose au grand public de participer à de vraies montées à l’alpage. Une occasion rare qui ne se rate pas, car seuls 10% de la centaine de ces migrations ancestrales que compte le massif des Aravis chaque printemps, sont partantes pour faire partager aux gens extérieurs ce moment fort de la vie pastorale mais complexe à organiser.

Même si l’agriculture s’est modernisée -4X4, électricité, salles de fabrication aux normes européennes-, les agriculteurs des Aravis restent attachés à la montée traditionnelle à pied des troupeaux. Vaches et chèvres, parées de leurs cloches et clochettes, rejoignent d’un pas vif ces étendues d’altitude, à l’herbe odorante et très nourrissante. Les animaux marchant plus vite que les humains, la cadence, suivant le denivelé, peut être sportive ! D’où la cotation des différentes montées d’alpage proposées par Saveurs des Aravis, permettant de choisir la plus adaptée à sa forme du moment. Pendant toute la montée, des ambassadeurs recrutés par les huit exploitations impliquées dans cette opération d’échange et de partage, répondent aux questions des participants. A l’arrivée, pique-nique sorti du sac ou repas préparé suivant les fermes.
La première montée a eu lieu le 1er mai dernier au Grand Bornand, avec la montée des vaches laitières du Gaec du Mont Fleuri, à laquelle des personnes à mobilité réduite ont pu participer grâce à l’association Loisirs Identiques et Vacances Ensemble. Les prochaines montées où il y a encore de la place ont lieu le 10 mai à Serraval (chèvres-2h) et le 17 mai à La Clusaz avec la ferme des Corbassières (vaches laitières -2h30).

Inscriptions obligatoires : 6€ adulte, 2€ pour les enfants. Attention, les montées sont de véritables randonnées, pensez à prendre une tenue de marche adéquate et de l’eau.

photo © Saveurs des Aravis
 
 

- Advertisement -