La Résistance et les événements dramatiques de la Seconde Guerre mondiale restent très ancrés dans la mémoire et l’identité du Vercors. Les commémorations des 70 ans de la Libération prennent donc ici une résonance particulière. Expositions itinérantes, spectacles vivants, projections de films, conférences, les temps forts à ne pas manquer cet été.

Soixante-dix ans plus tard, au pays de la liberté » : un titre fort pour l’ensemble des commémorations prévues cette année sous la houlette du parc naturel régional du Vercors. Parmi les célébrations prévues, deux expositions temporaires sont inaugurées le 12 juillet. L’une, au musée départemental de Vassieux-en-Vercors, intitulée “Mémoires de pierre, mémoires d’homme”, retrace l’histoire des pratiques commémoratives des différentes guerres. L’autre, présentée au mémorial de la Résistance de Vassieux sous le titre “Le mémorial a 20 ans”, revient sur la construction du mémorial en 1994, ainsi que sur les choix architecturaux auxquels il répond. Ces deux expositions sont visibles tout l’été, jusqu’au 13 octobre.
Le 17 juillet à 18 heures, un concert anniversaire des vingt ans du mémorial de la Résistance, est donné par le chanteur tzigane russe Youri Azios-Manoff, en hommage aux Résistants.

©Lucie Mahe

Le 20 juillet à 18 heures, le film Entre deux feux — évoquant le soutien des habitants du Vercors aux Maquisards — est projeté au mémorial de la Résistance en présence de la réalisatrice Aline Holcman.
Le 21 juillet, une grande commémoration des événements du 21 juillet 1944 (arrivée des troupes allemandes en planeur dans la plaine de Vassieux) est mise en scène à Vassieux-en-Vercors, en présence d’un membre du gouvernement. Au programme, une cérémonie à la nécropole, une déambulation dans le village, une visite guidée du musée départemental de la Résistance en Vercors, une autre du mémorial de la Résistance. Mais aussi l’interprétation de la pièce de théâtre poétique 7/44 par la compagnie Infini Dehors, et une conférence du psychiatre Boris Cyrulnik, jadis enfant caché pendant la guerre, qui a développé et médiatisé le concept de résilience.

Jeanne Palay