Le Musée dauphinois, à Grenoble, consacre une grande exposition à l’industrie papetière dans les Alpes. Un parcours sur six siècles qui, au-delà de l’épopée industrielle, fait la part belle à ses protagonistes.

Après Cathédrales électriques, cent ans d’hydroélectricité en Dauphiné et Maîtres de l’acier, l’histoire du fer dans les Alpes, le Musée dauphinois présente le troisième volet de son exploration du patrimoine industriel, Papetiers des Alpes. Cette exposition, programmée jusqu’en avril 2007 dans le musée grenoblois, est l’aboutissement des investigations menées par Chantal Spillemaecker, conservateur du patrimoine au musée. Elle retrace six siècles d’histoire, de l’introduction du papier dans les Alpes au XIVe siècle à l’industrie papetière du XXIe siècle qui mobilise encore dans la région pas moins de quatre mille personnes.

 

Le scénographe Jean-Noël Duru a imaginé un décor original où le papier prend différentes formes

Dans une mise en scène inventive et intimiste signée Jean-Noël Duru, ce cheminement aborde tout d’abord l’industrie papetière sous l’angle de la technique. L’évolution des process au fil des siècles est bien expliquée, à l’appui de pièces maîtresses comme la reproduction de la machine en continu de Louis-Nicolas Robert, inventée en 1799 et prêtée par l’Ecole française de papeterie, ou encore, le monumental défibreur qu’Aristide Bergès avait installé à la papeterie de Lancey, emprunté lui à la collection du musée de la Houille blanche (ouverture en 2006 à Lancey).
Mais comme l’indique son titre, l’exposition évoque surtout la dimension humaine de cette aventure industrielle. On y découvre ses différents acteurs : entrepreneurs, ingénieurs, chercheurs et ouvriers. Des documents exceptionnels ont été puisés dans les collections du Musée dauphinois, dans les archives des papeteries encore en activité ou aux Archives départementales comme ce film exceptionnel tourné en 1920 à l’usine de Lancey, reportage précieux sur le savoir-faire de l’époque et les conditions de travail.

L’atelier de comptage des feuilles à la paterie de Pont-de-Claix (Isère) au 19e siècle 

Dans sa dernière partie, Papetiers des Alpes explore aussi les savoir-faire contemporains de la filière, avec entre autres, des entretiens filmés de six personnes qui témoignent de leur métier et de l’activité papetière en Isère. Le visiteur appréciera aussi d’apprendre qu’Harry Potter, Le Monde 2, Le Figaro ou encore la Constitution européenne sont imprimés sur des papiers dauphinois. La fibre iséroise a encore du ressort !

Sophie Chanaron

Autour de l’expo : visites commentées le dimanche à 15h30 (jusqu’en avril) ; ateliers enfants sur la fabrication d’une feuille de papier, l’origami, la conservation du papier ; projections de films, visites d’usines, conférences. Renseignements 04 76 85 19 01