Originale et pertinente la nouvelle campagne de communication institutionnelle du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, à Grenoble ! Lancée dans la foulée des manifestations organisées dans le cadre du 70e anniversaire de la Libération, elle a été imaginée en interne. Et vise sur le fond à rappeler l’importance de l’histoire et de la mémoire dans un département qui fut un haut lieu de la Résistance, et à inciter le public à fréquenter davantage le musée.

Sur la forme, cette campagne se distingue par sa façon décalée d’évoquer six rues et deux sites familiers aux Isérois et Grenoblois : Mounier, ce n’est pas qu’un lycée ; Marie Reynoard, ne mène pas qu’à Grand’place ; Chavant, ce n’est pas que du cinéma ; L’abbé Pierre, c’est aussi Henri Grouès ; Le Vercors, c’est toute une histoire… Les slogans font mouche et interpellent. Ils replacent dans leur contexte ces rues et ces lieux aujourd’hui très fréquentés et qui doivent leur patronyme a des figures marquantes ou des sites emblématiques de la Résistance dans le département. Ainsi, le lycée Mounier évoque le philosophe grenoblois, fondateur de la revue Esprit, proche du mouvement de Résistance Combat, arrêté par les Allemands en 41 ; le cinéma Chavant fait référence à Eugène Chavant, compagnon de la Libération, le chef civil du maquis du Vercors. Quant à l’avenue Marie Reynoard, elle rend hommage à une grande héroïne de la Résistance grenobloise, professeur agrégée de lettres au lycée Stendhal, déportée et décédée au camp de Ravensbrück après dénonciation.

Les slogans s’impriment à la une d’une série de huit affiches colorées, diffusées par le biais du réseau d’affichage du département depuis le 17 juillet dernier, et à partir de demain, mercredi 27 août, sur les colonnes Morris de la capitale des Alpes.
On les retrouve également sous forme de flyers en français et en anglais, ainsi que sur des cartes postales, en vente à la boutique du musée (0,50 cts pièce) dès la fin du mois d’août.

 

- Advertisement -