En 1870, 32 000 ouvrières et ouvriers de la cité alpine et des environs fabriquaient un million de douzaines de paires de gants, objets de luxe vendus et réputés dans le monde entier. Cet ouvrage écrit par Colette Perrin-Montarnal, agrégée d’université, fait revivre le passé de la ganterie grenobloise, activité économique très florissante de 1765 à 1965. Au 19e siècle, une famille grenobloise sur deux vivait de cette industrie. Elle évoque ces hommes et ces femmes, maîtres et ouvriers dont l’habileté a fait la renommée de leur ville et qui étaient fiers de leur métier.


Gantiers de Grenoble –des siècles d’histoire de Colette Perrin-Montarnal Editions de Belledonne 30€