Les présidents des syndicats d’éleveurs des deux races de vaches laitières emblématiques des Savoie avaient vu juste ! Dès sa première édition, Tarine et Abondance en fête, salon de l’agriculture de Savoie Mont-Blanc, a drainé les foules : plus de 20 000 personnes ont franchi les portes de Savoie Expo et du Phare à Chambéry du 18 au 20 mars. Zoom sur quelques temps forts.

Le défilé des troupeaux dans Chambéry
L’idée d’organiser la veille de l’événement, le 17 mars en fin de journée, un défilé des troupeaux dans Chambéry, a rencontré un vrai succès populaire. Tarines et Abondances sur leur 31 ont battu le pavé chambérien. Cette rencontre entre monde rural et monde urbain a fait mouche et pas seulement qu’auprès des enfants ! Le ton était donné pour la suite de la manifestation, du 18 au 20 mars.

Quand les vaches croisent des éléphants ! © Chambre d'Agricutlture Savoie Mont-Blanc

 

Les démonstrations culinaires
Rien de tels que les ateliers culinaires pour magnifier les produits locaux, élevés avec amour par des producteurs aux petits soins. Huit chefs ayant fait le pari du local, se sont succédés auprès du journaliste de TV8 Mont-Blanc Alexis Olivier, pour présenter et expliquer l’une de leurs recettes fétiches. Denis Vinet de la Ferme de Victorine, à Notre-Dame-de-Bellecombe, a régalé les yeux et les papilles du public avec sa belle truite fumée aux tagliatelles de légumes. Il a cuit l’ensemble dans un bouillon végétal à base de coriandre fraîche, persil, ail des ours et de poivre sansho du Japon. Un plat coloré aux accents asiatiques préparé avec zéro matière grasse et des produits 100% savoyards : les légumes sont cultivés aux Jardins du Chiriac à Albertville et la truite d’élevage provient de chez Baulat à Marlens.

Denis Vinet chef de la Ferme de Victorine, invité des ateliers culinaires de Tarine et Abondance en fête

De beaux produits locaux ©Actumontagne

Les concours nationaux de races Tarine et Abondance
Combles les gradins du Phare à Chambéry pour suivre les concours nationaux des races de vaches tarines et abondances ! Les professionnels étaient là bien sûr, mais également le grand public, attaché à ces deux emblèmes de la filière laitière savoyarde. Les vaches ont défilé sur le ring devant les yeux de juges experts, à qui il ne faut que quelques minutes pour sélectionner les plus beaux spécimen et écarter les autres. Ce qu’ils regardent, en plus de la production laitière, l’allure générale, la ligne de dos, les aplombs, l’attache des mamelles (voire l’interview d’un juge). Les deux championnes nationales : Galerie la Tarine et Dally l’Abondance, déjà distinguée au Salon de l’agriculture à Paris.

Jacqueline, la guest-star du salon chambérien
Vedette du film La Vache de Mohamed Hamidi, gros succès en salle de ce début 2016, Jacqueline, Feline de son vraie nom, a fait sensation à Tarine et Abondance en fête. Les enfants se sont pressées pour faire des câlins à cette jolie tarine originaire du Beaufortain, et lui monter sur le dos, en présence de son dresseur, Manuel. Une belle ambassadrice la race tarine, exportée dans une trentaine de pays grâce à sa robustesse et dont le lait sert à fabriquer 6 des 7 fromages AOP/IPG de Savoie : Le Beaufort, le Reblochon, l’Abondance, l’Emmental, la Tome des Bauges et la Tomme de Savoie (le 7e est le Chevrotin à base de lait de chèvre).

©Chambre d'agriculture Savoie Mont-Blanc

Un vent de jeunesse
L’enseignement agricole public et privé était très présent pendant ces deux jours, preuve que la filière agricole attire et suscite des vocations. Ils ont participé et donné un bon coup de main aux éleveurs, menant certaines candidates au concours, les toilettant ou apprenant aux veaux à marcher en licol en vue de leur présentation future aux concours de race.

©Actumontagne

Un événement fédérateur
Lancé et conceptualisé en quelques mois, Tarine et Abondance a fait la démonstration de la capacité de l’agriculture savoyarde à s’organiser collectivement et à fédérer de nombreux partenaires à ses côtés. Le bilan va être dressé dans les prochaines semaines. Ses organisateurs avaient parlé de leur volonté d’en faire une événement bi-annuel. « Ni sa périodicité ni sa prochaine date n’ont encore été arrêtées », fait savoir Marie-Claude Roupioz de la Chambre d’agriculture de Savoie, précisant toutefois que la prochaine édition aurait lieu en Haute-Savoie, selon le principe de l’alternance entre les deux départements savoyards.

Photos © Chambre d’Agricutlture Savoie Mont-Blanc et Actumontagne

- Advertisement -