Pour sa 3e édition, du 7 au 11 juillet, le Vercors Music Festival passe de quatre à cinq jours. Une trentaine d’artistes vont défiler sous les deux scènes installées à Autrans. Une programmation toujours très éclectique qui mixe dans un écrin de verdure, grosses têtes d’affiches, valeurs sûres et révélations des musiques actuelles.

6500 spectateurs en 2015, 11 500 en 2016, le Vercors Music Festival franchira-t-il le cap des 15 000 pour sa 3e édition en 2017 qui compte un jour plus ? A coup sûr car ce rendez-vous musical, devenu en seulement deux éditions, le plus gros événement culturel du Vercors pendant l’été, réunit du lourd à Autrans ! La tournée estivale d’artistes solos ou de groupes très en vue actuellement, comme Morcheeba, Chinese Men, Tryo, Catherine Ringer, Camille, La Femme, François and The Atlas Mountain ou le trio féminin israëlo-yéménite A-Wa,  passe en effet par le Vercors.
Pour ce jeune festival musical éclectique, porté par tout un territoire, via l’association Vercors en Scène, avec l’aide de la Spedidam et le carnet d’adresses de Jean-Philippe Bruttmann, son directeur artistique, c’est une forme de reconnaissance des professionnels de la musique.
Au total, ce sont une trentaine de concerts qui sont programmés du 7 au 11 juillet. Après deux concerts gratuit en milieu d’après-midi sur la Terrasse, scène extérieure désormais couverte, quatre autres vont s’enchaîner en soirée, en alternance, entre la scène du Foyer (20h et 22 h) et la scène de la Terrasse, rebaptisée Le Club pour l’occasion (19 et 21h). Une soirée de concerts pour seulement 25€, qui confirme la volonté des organisateurs de maintenir des tarifs attractifs, en dépit du nombre de têtes d’affiches rassemblées et leurs cachets pudiquement tus…

Camille, l'une des têtes d'affiche du 3e Vercors Music Festival ©Photo Presse

Morcheeba au 3e Vercors Music Festival ©DR

Encore plus convivial
« Avec cette nouvelle organisation du village et des scènes, nous allons améliorer la circulation des flux des festivaliers et rendre le festival encore plus convivial », promet Jean-Philippe Bruttmann, rappelant que le Vercors Music Festival fait toujours partie du réseau Spedidam, la société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes, son principal financeur, aux côtés de la communauté de communes du Massif du Vercors. A ce titre, l’événement isérois fait partie des 12 festivals 2017 labellisés Réseau Spedidam aux quatre coins de la France, faisant entendre aussi bien les musiques actuelles, la musique classique que le jazz. Tous ont été créés pour dynamiser les territoires où ils sont nés. Le pari semble réussi pour le Vercors Music Festival, dont les organisateurs assurent qu’il a boosté les séjours sur le plateau du Vercors à cette période.
Sophie Chanaron

Une navette pour rentrer à Grenoble !
C’est nouveau, une navette gratuite de retour vers la gare de Grenoble est mise en place. Départ à 23h30 du festival. Arrêt intermédiaire à Seyssins. Inscription en envoyant un mail à billetterie@vercorsmusicfestival.com. Attention, nombre de places limité ! Sinon, vous pouvez planter la tente au camping du festival, à deux pas du lieu des concerts. C’est gratuit, mais il faut s’inscrire sur le site internet du festival www.vercorsmusicfestival.com

 
120
C’est le nombre de bénévoles indispensables que mobilisent cette année le Vercors Music Festival. L’an dernier, ils étaient 85, mais avec un jour de plus de concerts pour sa troisième édition, il faut 35 volontaires supplémentaires pour épauler l’équipe des pros.

- Advertisement -