Avec ses neuf stations de moyenne montagne, la Drôme est un formidable terrain de jeux à découvrir pour les fanas de la glisse. Si les activités nordiques sont ici en leur royaume, les nouvelles glisses, comme le snowkite, y prospèrent aussi.

En matière de destination neige, les deux Savoie ou l’Isère trustent sans partage les premières places du podium des départements français. Ce trio de tête bénéficie d’un tissu de stations dense, composé à la fois de grands domaines d’altitude et de stations village. Mais à l’heure où le public aime varier les plaisirs, sortir des sentiers battus ou privilégier des lieux moins fréquentés, d’autres départements ont une carte à jouer. La Drôme, par exemple, est de ceux-là. Destination estivale fort connue, le « 26 » connaît un déficit de notoriété dès que l’on évoque les sports d’hiver. Si le manque de neige de la saison dernière n’a rien fait pour arranger les choses, les chutes importantes de cet hiver 2007-2008 peuvent remettre en selle le département sur le créneau des séjours au ski. En effet, le versant drômois du Vercors abrite neuf stations de moyenne montagne : le col de Rousset, Fond d’Urle/Chaud Clapier, Lente, le col de Carri, Herbouilly, le Grand Echaillon, Vassieux-en-Vercors, Valdrôme et Lus-la-Jarjatte. Des sites où petits et grands peuvent pratiquer l’alpin ou le ski de fond ou les deux, comme au col de Rousset, Valdrôme, Lente-col de Carri, Fond d’Urle ou Lus-la-Jarjatte.

Hauts-lieux des activités nordiques en vogue, comme la raquette ou le chien de traineaux, la Drôme et ses domaines alpins n’ont pas l’intention de se laisser distancer sur les créneaux des nouvelles glisses : les snowparks se multiplient ici aussi. S’ils n’ont pas la prétention de rivaliser avec leurs voisins savoyards ou isérois, ces structures ludiques permettent aux riders de passer de très bons moments et de s’aguerrir des bosses et autres rampes. La station de Fond d’Urle s’est aussi imposée comme l’un des spots de référence pour le snowkite, grâce à une aérologie très favorable. Le week-end du 9 et 10 février, le site a d’ailleurs accueilli le championnat de France Open Distance de la discipline et compte l’une des plus anciennes écoles d’apprentissage à ce sport, qui consiste à se faire tracter par un cerf-volant.

Alors, à l’heure du choix d’une destination, quels sont les facteurs qui peuvent faire pencher la balance en faveur des stations drômoises ? Leurs tarifs tout doux ! Pour les familles avec plusieurs enfants, c’est un élément déterminant, surtout à l’heure où le pouvoir d’achat est de plus en plus comprimé. Au col de Rousset, domaine alpin le plus vaste du département (29 pistes), le forfait adulte journée s’affiche à 14€ 20 en haute saison. Plutôt compétitif, non ? Autre atout, la dimension humaine des stations.  Ici, l’immobilier et les remontées mécaniques ont été contenus. Une faiblesse hier, un avantage aujourd’hui où le développement durable est la nouvelle valeur à la mode. Enfin, citons l’ambiance sans chichi et bonne enfant qui y règne, à l’opposé de la tendance tape-à-l’œil qui prévaut souvent ailleurs.
Sophie Chanaron
Pour en savoir plus http://montagne.ladrome.fr/

- Advertisement -