Di-ver-si-fi-ca-tion ! C’est un terme que l’on a beaucoup entendu au Mountain Planet 2016. Avec sa piste à émotions (Goodvibes Nature Trail®), Tams Consultants compte bien faire bouger la montagne. Il s’agit d’un parcours de découverte et de médiation en milieu naturel, à la fois interactif, sensoriel, ludique, poétique, et en plus, beau ! La preuve que même sans high tech, il est possible d’intéresser les plus jeunes et ceux de la génération Z, les ados accros aux écrans, affirme son créateur.

Même si l’on vient d’abord en montagne pour le ski, comme le rappellent régulièrement les exploitants, et qu’aucune activité ne génère autant de chiffres d’affaires et d’emplois, il est indispensable de proposer de nouvelles expériences pour attirer les clients. L’hiver mais aussi l’été, dont une fois encore élus et professionnels de la montagne, ont souligné qu’il fallait exploiter le potentiel pour trouver des relais de croissance aux hivers raccourcis pour cause de manque de neige, et répondre à l’évolution des comportements des consommateurs. Notamment leur envie de contemplation, surtout en montagne. « En France, contrairement à la Suisse, la culture de la contemplation n’est pas développée, mais ça va changer », affirme Bruno Tamaillon, fondateur il y a 20 ans de Tams Consultants, membre du Cluster Montagne.

Bruno Tamaillon devant un mobile sonore de l'artiste-musicien Will Menter

Cette entreprise  voironnaise, installée dans le massif de la Chartreuse, développe le tourisme expérientiel en ville comme en milieu rural. Ses Aventure-Jeux®, jeux de rôle en famille, font un tabac. A ce jour 26 villes ou sites patrimoniaux en France, mais aussi en Belgique et Roumanie, font découvrir l’histoire d’un lieu ou d’un monument de façon ludique et décalé. Les enfants adhèrent et les parents adorent !

Sculptures sonores, parcours artistique et poétique

Bruno Tamaillon fourmille d’idées pour diversifier l’offre produits des territoires. Il s’est penché sur l’offre culturelle en montagne et notamment les sentiers pédagogiques. Pour lui, ils sont clairement trop passifs et pas assez émotionnels. « Les panneaux d’interprétation, c’est fini », estime-t-il. « En vacances ou pendant son temps de loisirs, le public veut vivre des choses essentielles. Et le temps d’un séjour doit nourrir son quotidien », explique ce grand voyageur. « Un nombre croissant de parents souhaitent aussi que les vacances soient un temps de décrochage numérique pour les enfants ». Ils sont donc demandeurs d’activités qui les éloignent de leurs multpiples écrans. Un sacré défi aujourd’hui ! Bruno Tamaillon et son équipe croient dur comme fer que leur Goodvibes Nature Trail®) ou piste à émotions, va y arriver !

Will Menter sous l'une de ses créations sonores ©Tams
Le premier du genre, long de 3 kms, a été aménagé l’an dernier à Agnières dans le Dévoluy. Un sentier a été dessiné et scénarisé par l’équipe de Tams qui a ensuite confié à plusieurs artistes le soin de créer des oeuvres insolites façon Land-art. Parmi elles, 6 sculptures sonores réalisées par Will Menter, sculpteur et musicien, dont le lithophone, xylophone fabriqué à partir de pierre naturelles déposées sur des troncs d’arbre, ou encore un mobile géant composé de planchettes en chêne, d’où s’échappent des notes accordées au contact du corps. « La randonnée se transforme ici en un jeu qui mobilise toutes les énergies du corps, on grimpe, on expérimente des objets naturels d’où sortent des sons, on caresse des gravures rupestres, on marche pieds nus sur certains passages, on admire l’environnement… ».
Bref, il s’agit de créer des parcours surprises et insolites autour de l’identité montagnarde à partir de l’histoire local et des matériaux in-situ. On l’emprunte « les mains dans les poches » ou avec un kit d’aventures pour agrémentée cette virée amusante et poétique.
Sur le salon Mountain Planet, l’offre de Tams a remporté beaucoup de succès. « Les territoires sont en demande », s’enthousiasme Bruno Tamaillon, qui travaille déjà avec Village Nature et a été sollicité par Disneyland et Pierre&Vacances. « Il faut compter un an de production avec une équipe locale pour scénariser un itinéraire permenent et donc être accessible été comme hiver », précise-t-il. Le budget pour un tel aménagement ? A partir de 30 000 euros, suivant les artistes impliqués, sa longueur, la configuration des lieux.

Sophie Chanaron

 

 

- Advertisement -