Le 1er Salon de l’agriculture de montagne est le nouvel événement phare de l’été pour Bourg-Saint-Maurice/Les Arcs qui surfent ainsi sur le succès de l’agrotourisme. Programmé ces 18 et 19 août en plein centre de la cité de Haute-Tarentaise, il réunit une centaine d’exposants originaires de toute l’Europe. Présentation avec Michel Giraudy, 1er adjoint, en charge du tourisme et de la station des Arcs.

actumontagne.com: Pourquoi un Salon de l’agriculture de montagne ?
Michel Giraudy : L’équipe en charge du tourisme cherchait un nouvel événement fort à programmer après le 15 août, période qui est encore très attractive chez nous. L’été, Bourg-Saint-Maurice est un lieu de passage important vers les cols. La commune est très animée à la belle saison. Notre beau pays est aussi marqué par l’économie agro-pastorale, très liée à la production du beaufort : 7000 têtes de bétail pâturent dans nos alpages et produisent 6 millions de litres de lait destinés à la fabrication du beaufort, dont plus de 20.000 meules s’affinent dans les caves de la coopérative de Bourg.

actumontagne.com : D’où l’idée de ce Salon…
M.G. : Oui, et nous avons volontairement choisi le nom ambitieux de Salon de l’agriculture de montagne car il s’agit de montrer la richesse et la diversité de la filière, avec des exposants en provenance de tous les massifs français, mais aussi de toutes les montagnes d’Europe. Pour la première édition, nous allons avoir une petite centaine d’exposants originaires des Savoie, mais aussi des Pyrénées, de Corse, du Val d’Aoste ou encore du Valais. Ils vont investir les places et les ruelles de la ville pour être au plus près du public, échanger avec grands et petits. Nous mettrons en avant le métier d’alpagiste, ainsi que les outils spécifiques de l’agriculture de montagne, avec un espace consacré au matériel agricole, comme dans tout salon qui se respecte !

actumontagne.com : Y aura-t-il des animaux et notamment de belles tarines, icônes de la vallée ?
M.G. : Bien sûr, même si à cette époque de la saison, les troupeaux sont encore en alpage. Mais les éleveurs se sont organisés pour qu’il y ait toujours des animaux présents. Nous proposons des ateliers de découverte de la traite des vaches, des démonstrations de fabrication de beaufort devant les caves de la coopérative, les enfants peuvent faire des balades avec des ânes.

actumontagne.com : Et pour la dimension festive et conviviale de l’événement, qu’avez-vous prévu ? 
M.G. : Des groupes musicaux comme les Frontières de Bourg-Saint-Maurice et une chorale des Pyrénées avec 60 choristes. Il y a aussi une grande tablée avec menu unique et typique de la montagne. Le salon, c’est deux jours intenses avec une extension le 20 août à Arc 1600 où de nombreux producteurs seront présents pour faire goûter les saveurs alpines.

Propos recueillis par Sophie Chanaron
 

©M.Reyboz

L’arrivée des colporteurs du beaufort
Après un mois de randonnée à travers toute la zone de production du Beaufort où ils sont allés à la rencontre des producteurs et du public, les trois colporteurs des alpages terminent leur périple le 18 août à Bourg-Saint-Maurice, lors du Salon de l’Agriculture de Montagne. Rendez-vous à 11 heures, Place Castex, devant la Coopérative Laitière de Haute Tarentaise, pour les accueillir… et leur poser toutes les questions sur leurs pérégrinations estivales.

 

 

- Advertisement -