Le succès des Journées européennes du patrimoine ne se dément pas. En 2006, quelque 12 millions de personnes se sont "ruées" sur les sites patrimoniaux français. La 24ème édition ne devrait pas faire exception. Si le thème national 2007 met l’accent sur les métiers patrimoine, les départements ont toute la latitude pour développer une thématique locale.

 


Un atelier de comptage de feuilles de papiers au 19e siècle à Pont-de-Claix (38)

En Isère, le Conseil général a choisi de zoomer sur le patrimoine industriel, longtemps parent pauvre des politiques patrimoniales. Par manque d’intérêt envers les vestiges industriels mais aussi par manque de moyens, le bâti industriel, par son envergure souvent exceptionnel, nécessitant des fonds considérables pour sa préservation. Industrie textile, chimie, hydroélecticité, papéteries… les traces du riche passé industriel de l’Isère ne manquent pas comme en témoigne l’Atlas éponyme, publié à l’occasion de ces Journées du patrimoine et présenté lors des Rencontres du patrimoine, ce vendredi 14 septembre à Saint-Gervais-le-Port, consacrées précisément à la problèmatique de la conservation des vestiges industriels (De 9h à 17h. Renseignements et inscriptions à la Maison de l’architecture de l’Isère 04 76 54 29 97). Le programme des Journées du patrimoine dans l’Isère www.isere-patrimoine.fr

En Savoie, l’édition 2007 des Journées du patrimoine a été placée sour le signe du développement durable. Une trentaine de sites en lien avec cette thématique très actuelle est à découvrir les 15 et 16 septembre, comme la station de pré-traitement de la coopérative de Yenne, les installations solaires de Montmélian, Terecoval à La Chambre qui procède à la récupération et au traitement des appareils frigorifiques ou encore les égoûts de Chambéry. Toujours en Savoie, la Drac, en concertation avec ses partenaires, a choisi de développer le thème du patrimoine et de la santé. La Facim, Fondation pour l’action culturelle internationale en montagne, a concocté un vaste programmes de visites et d’animations. Exemples : visites guidées des stations thermales de Brides-les-Bains et de La Léchère, visite de la villa Jeanne d’Arc à la Giettaz passée du statut de villégiature à celui de centre de soins, circuit autour des plantes médicinales à Termignon avec un agent ONF, exposition temporaire au musée d’histoire et d’archéologie de Moûtiers sur la bibliothèque des médecins des thermes de Salins et de Brides au 19e siècle. Programme complet www.savoie-patrimoine.com

En Haute-Savoie, les huit sites patrimoniaux acquis par le Conseil général sont toujours mis en avant : le site historique du Plateau des Glières et la Chartreuse de Mélan à Taninges ; les Abbayes d’Aulps et de Sixt ; la nécropole et le musée de Morette (Thônes) ; le Conservatoire d’Art et d’Histoire d’Annecy et le Château de Clermont ; tout nouveau, le site ouvert en juin dernier au domaine de Rovorée : la Châtaignière sur la commune d’Yvoire, située dans un parc de 24 ha et qui abrite une exposition sur l’archéologie dans les lacs alpins. A découvrir les Archives départementales à Annecy, ou le Musée des Musiques mécaniques des Gets, où sera inauguré l’orchestrion «Lucia», acquis par le Conseil général. Deux évènements majeurs marqueront aussi ces Journées du patrimoine : l’inauguration officielle du nouveau bâtiment d’accueil du Site de Morette, ainsi que la signature de la convention entre le Diocèse d’Annecy et le Département, en vue de la réouverture au public de la bibliothèque d’histoire religieuse de l’ancien Grand Séminaire, au Conservatoire d’art et d’histoire d’Annecy.


Le domaine de Rovorée près du village médiéval d’Yvoire (74)

 

- Advertisement -