Coup d’envoi ce lundi 18 novembre des 15e Rencontres du cinéma de montagne de Grenoble. Avec près de 17 000 personnes attendues cette année, elles s’affirment sans conteste comme le plus grand festival européen dédié au cinéma de montagne. Au menu jusqu’au 22 novembre, une vingtaine de films, de nombreux témoignages de leurs protagonistes, et surtout, chaque soir, beaucoup d’échange et de convivialité .

Comme toujours, il ne faudra pas arriver au dernier moment si l’on veut pouvoir trouver une place parmi les 3000 assises du Summum. Depuis leurs débuts, les Rencontres du cinéma de montagne de Grenoble se jouent à guichets fermés. Enfin, si l’on peut dire puisque l’accès est gratuit dans la limite des places disponibles, selon l’expression consacrée. En créant cet événement il y a 15 ans, Yves Exbrayat avait vu juste : à Grenoble, il y a un vrai public pour le cinéma de montagne. Cette année, pour moins éconduire d’amateurs, un espace de projection supplémentaire de 500 places est aménagé dans Alpexpo, ce qui permet de penser que les Rencontres draineront 17 000 spectateurs pour cette édition 2013, un nouveau record après les 16 000 comptabilisés l’an dernier.
En dépit d’un changement de capitaine, -Yves Exbrayat, appelé à d’autres fonctions, est remplacé par Didier Minelli-, les Rencontres privilégient encore une programmation éclectique. Les films sélectionnés mettent en lumière l’alpinisme, l’escalade, le ski, la highline, la marche, ou encore le trail dans des lieux eux aussi très divers.
Bien calé dans son fauteuil, le spectateur ira en Argentine, aux États-Unis, dans les Alpes suisses, dans le massif du Mont-Blanc, en Inde, au Népal, en Terre de Feu. Il suivra les pas ou les exploits de l’écrivain-diplomate Jean-Christophe Rufin, de la grimpeuse Nina Caprez, des Flying Frenchies, du suisse Ueli Steck, vainqueur en solo de la face sud de l’Annapurna en octobre dernier, ou encore les tribulations de nombreux anonymes, eux aussi attirés par l’ivresse des sommets.
Chaque soir, et c’est ça la magie du cinéma, les protagonistes des films et leurs réalisateurs traverseront l’écran ! Ils viendront sur scène, répondre aux questions du guide François Damilano, en duo cette année avec notre consœur de France Bleue Sylvia Depierre.

Huit films FODACIM

Huit des vingt films que soutient cette année le Fonds d’aide au cinéma de montagne ont été sélectionnés par les organisateurs des Rencontres. Ils y seront diffusés en avant-première. Rappelons que le FODACIM, lancé il y a trois ans par un pool de partenaires (Ville de Grenoble, Région Rhône-Alpes, Petzl, Au Vieux Campeur, Banque Populaire des Alpes, Fédération Française des Clubs alpins et de Montagne (FFCAM), Eider, Lafuma, Millet) est un dispositif associatif destiné à promouvoir un cinéma de montagne de qualité. Le grand public peut lui aussi apporter sa contribution en faisant un don sur www.fodacim.fr ou en devenant coproducteur du film de son choix en se rendant sur la plateforme de Touscoprod avec qui le Fodacim s’est associé touscoprod.com/fr/partner/34794

Ce soir, 18 novembre, soirée Petzl, partenaire historique des Rencontres,  avec six films à l’affiche
– Silbergeier de Vladimir Cellier
France 2013 – 19 mn

Les sommets de la dignité de Yoann Perié
France 2013 – 20mn – Fodacim

Destination Bishop de Mickael Fuselier
France 2013 – 21mn – Fodacim

Petzl RocTrip Argentina de Vladimir Cellier
France 2013 – 23mn

In the High Country de Joel Wolpert
USA 2013 – 30mn

Pour une poignée de secondes de
Bertrand Delapierre
France 2013 – 12mn – Fodacim

 

- Advertisement -