Vingt-cinq ans qu’Autrans organise le festival international du film de montagne.  Ce qui n’était à l’époque qu’une gageure pour cette petite station du Vercors est aujourd’hui devenu l’un des événements montagne les plus réputés, avec des films de grande qualité projetés chaque année. Du  26 au 30 novembre, Autrans s’apprête donc à fêter cette longévité assez rare dans un monde de zapping généralisé.  Dans le cadre de cet anniversaire, sont projetés des films qui ont marqué le festival au cours des années, comme René à la Jeanne, primé en 1993, ou Everest sea to summit, grand  prix en 1991. Événement dans l’événement :  Claude Lelouch vient présenter 13 jours en France, le film qu’il a réalisé à l’occasion des JO de 68, en présence de  Thierry Frémaux, directeur de l’institut Louis Lumière de Lyon, et délégué général du festival de Cannes. Belle affiche pour Autrans !
Parmi les temps forts de l’édition 2008, on peut aussi citer une avant-première nationale : le making-off du film de Rémy Tézier sur Catherine Destivelle, intitulé Passion des cimes, dévoilé l’année dernière  à Autrans. Autre avant-première, la suite du film qui avait révolutionné la mise en scène du ski en 1984, Apocalypse Snow, le retour : toujours autant d’humour et de glisse spectaculaire. Le réalisateur vient d’ailleurs avec toute sa tribu  à Autrans nous parler de ce film tout aussi déjanté que le premier (photo de Une).

Mireille Ciocca, directrice du festival d'Autrans
Mireille Ciocca, directrice du festival d’Autrans

Côté montagnes du monde, une matinée entière est consacrée au Bouthan, ce petit royaume himalayen qui s’ouvre à la démocratie. Par ailleurs, une soirée dédiée au pyrénéisme évoquera une autre façon de faire de la montagne, en présence des frères Ravier, pyrénéistes de renom, avec un film qui leur est consacré”, précise Mireille Chiocca, directrice du festival.
Nouveauté de l’année : un “festitrail” le samedi matin. Cette épreuve sportive doit se courir avec ou sans neige, selon les caprices du ciel, avec deux difficultés (10 et 20 km). Un bon défoulement pour ceux qui ne peuvent pas rester trop longtemps devant un écran !
Autre nouveauté de ce cru 2008, qui décidément n’en manque pas, la création du Grand prix alpinisme du documentaire FFCAM, marquant un autre anniversaire : les 10 ans du partenariat du Club alpin français avec le festival.
Et plein d’autres films, tous plus intéressants les uns que les autres. Et toujours le festival off des sports extrêmes. Difficile de choisir quel jour venir à Autrans… alors, réservez votre semaine !
Jeanne Palay
Rens sur www.festival-autrans.com

*Le film de Didier Lafond " Apocalypse Snow Le retour" passe en avant première nationale le vendredi 28 novembre à Autrans au cinéma Le Clos à 21heures et en 2ème partie des Bobines de l’extrême à la salle des fêtes à 20h30 (photo de Une)


- Advertisement -