Chaque jeudi soir, jusqu’à la fin septembre, la Compagnie du Mont-Blanc renouvelle ses « soirées prestiges du Montenvers », initiées l’année dernière. Au programme : montée au Grand Hôtel du Montenvers en train d’époque, contemplation privilégiée du site et repas de gala, le tout en musique.


 

Noix de Saint-Jacques en émulsion d’Armorique en entrée. En plat principal, un pigeonneau en croûte sauce fois gras, accompagné de fricassée de champignons et de pommes duchesse. Enfin, en dessert, un blanc mangé au parfum de rose, accompagné de soupe de fruits rouges et de nougatine. Le menu du dernier restaurant gastronomique à la mode du côté de Chamonix ? Pas tout à fait, même s’il s’agit bien d’un menu d’un restaurant de qualité, en l’occurrence celui du Grand Hôtel du Montenvers.

Le train d'époque - il date de 1926 - a été restauré et remis en service l'an passé
Le train d’époque – il date de 1926 – a été restauré et remis en service l’an passé

Ce dîner de prestige est servi dans le cadre des « Jeudis du Montenvers », qui permettent de redécouvrir le site d’une manière originale. En effet, la montée jusqu’au Grand Hôtel, qui fait face aux Drus et à la Mer de Glace, s’effectue dans un train d’époque. « Il s’agit d’un modèle de 1926, que nous avons fait restaurer et remis en service l’année dernière, à l’occasion du centenaire de la création du chemin de fer du Montenvers, explique John Charlet, chef de gare en charge de la ligne Chamonix – Montenvers. La seule différence, c’est que les wagons ne sont pas poussés par une vapeur comme à l’époque, mais par une locomotive tracteur-diesel. »

45 minutes de montée en train d’époque

Cela dit, tout au long des 5,5 km de long de cette voie construites sur des pentes allant jusqu’à 22 %, le train va à la même vitesse qu’au début du siècle dernier : entre 5 et 7 km /h. Du coup, le trajet jusqu’au Grand Hôtel du Montenvers dure un peu plus de 45 minutes, contre 20 minutes pour les trains actuels. « Au bout, il y a la possibilité d’admirer ce paysage unique dans une quiétude elle aussi unique, puisque vous n’êtes que quelques privilégiés à monter dans ce train d’époque », s’enthousiasme Jean-Marc Farini, directeur qualité et relations clients à la Compagnie du Mont-Blanc.

En entrée du dîner de gala, noix de Saint-Jacques en émulsion d'Armorique
En entrée du dîner de gala, noix de Saint-Jacques en émulsion d’Armorique

 

Après cette contemplation en musique – au son d’un orchestre de jazz ou des accordéons jouant des morceaux typiques de la région, suivant les semaines – la soirée se poursuit par le repas de prestige déjà évoqué précédemment. A noter que la musique est encore présente entre les plats et après le dessert. Bref, avec les Jeudis du Montenvers, vous vivrez assurément une expérience à part.

Martin Léger

Pratique : 65 € par adulte (hors boissons), 55 € pour les enfants de moins de 12 ans. Possibilité d’hébergement (non compris dans le tarif) au Grand Hôtel du Montenvers. Informations et réservations : 04 50 53 99 16 ; claudie.guilman@compagniedumontblanc.fr

- Advertisement -