La Rosière propose une nouvelle sortie patrimoine autour du thème du franchissement des cols alpins. Au menu, une marche facile depuis le télésiège de Roche noire et les explications de Colette Maître, accompagnatrice en montagne et guide du patrimoine.

Les cols alpins ne doivent rien au hasard mais sont le fruit de la politique des nations et du commerce des hommes. C’est ce sujet riche et passionnant qu’ont choisi de proposer aux estivants Colette Maître et Gisèle Gaide, guides du patrimoine à La Rosière, tous les mardis de l’été. "Nous allons évoquer le franchissement des Alpes, depuis les premiers peuples jusqu’aux vacanciers d’aujourd’hui", indiquent Colette Maître. Une évocation qui se conjugue avec une petite randonnée pédestre, partant du Roc noir pour aller au fort de la Redoute ruinée. "L’itinéraire est facile car on y accède au départ par le télésiège de Roche noire", rassure Colette Maître. «Ensuite, nous effectuons une traversée montante à partir de l’ancienne route militaire jusqu’à la Redoute ruinée, à 2400 m". Point culminant de l’escapade à partir duquel on peut voir le col du Petit-Saint-Bernard, le mont Blanc et toute la vallée de la Haute-Tarentaise-.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, notamment sur le col du Petit-Saint-Bernard, une visite spécifique est organisée le mercredi. Sont abordés outre l’histoire du col, l’alpage, l’agriculture en montagne avec la rencontre d’un berger et un goûter montagnard.
Circuit "Franchir les cols alpins", 1h30 environ 11 €

 

- Advertisement -