A l’occasion de sa 7ème Fête médiévale, les 13 et 14 août, l’Alpe d’Huez va se transformer en village du Moyen-Age. Un village peuplé par les saltimbanques, artisans et autres chevaliers, incarnés par des artistes passionnés d’histoire. Oyé, oyé ! 

Quand il n’est pas sur scène, Jean-Philippe Smadja est intervenant extérieur en histoire pour l’Education nationale. Derrière ce titre un peu pompeux se cache un prof pas comme les autres, qui anime ponctuellement, pour les collégiens et lycéens, des classes découvertes sur le Moyen-Age. "Pour enseigner la cuisine médiévale aux élèves, je leur propose de préparer un plat typique de cette époque, plutôt que de leur faire un long cours théorique. J’aime en effet dépasser la simple explication, afin de rendre l’histoire vivante", explique Jean-Philippe.

Jean-Philippe Smadja, l’un des artistes de la Confrérie du fer et du gai savoir, troupe qui anime le week-end

Lorsqu’il enfile son costume d’artiste, cette volonté de "porter l’histoire autrement" demeure. Davantage qu’une simple prestation au cours de laquelle les comédiens jouent et le public regarde, les spectacles de la "Confrérie du Fer et du Gai Savoir" se veulent un moment d’échange intense entre artistes et spectateurs. "Dans chacune de nos prestations, il y a une dimension didactique. Pour cela, il est indispensable que ce public soit véritablement acteur du spectacle, afin de s’approprier l’histoire mise en scène", affirme Jean-Philippe.

Anachronisme volontaire

Le côté divertissement n’en est pas pour autant oublié : "Nous souhaitons permettre aux gens de rire aujourd’hui avec une histoire d’hier. Ainsi, si nous évoluons dans des décors historiques aussi fidèlement reconstitués que possibles, notre mise en scène est résolument moderne." Par exemple, les membres de la Confrérie imaginent des arrangements rocks ou électros sur les musiques médiévales qu’ils interprètent à l’aide de flûtes, cornemuses et autres bombardes. Ce concert étonnant, intitulé Komo Bourrier ("comme vous le voudriez", en occitan), est à découvrir lors de cette Fête médiévale, de même que le spectacle "Colporteurs de rêves" (contes et jongleries).

Martin Léger

La Fête médiévale pratique
Au village, situé à proximité du Palais des sports : divers stands de fabrication de parchemins,  pièces de monnaies, arcs…, une aire de 700 m² de jeux pour les enfants, des spectacles d’une dizaine de minutes qui se succèdent tout au long de la journée (combats de chevaliers, contes, musique médiévale, jongleries…). L’entrée est gratuite, de même que les visites du site archéologique du site de Brandes (ancien village de mineurs entre le 12ème et le 14ème siècle). Ces visites sont commentées par les guides du Musée d’Huez et de l’Oisans, organisateur de l’événement. Visite à 15 h le samedi, à 11h et 15 h le dimanche. Au musée, journée portes ouvertes : le samedi 15h-19h, le dimanche 10h-19h. Exposition «Huez -Alpe d’Huez : d’un village de montagne à une station touristique internationale".
La fête médiévale démarre à 14h le samedi et s’achève le dimanche à 17 h.

 

- Advertisement -