François Labande, alpiniste chevronné, est également l’un des fondateurs de Mountain wilderness, association de protection de la montagne. Dans cet essai, il affirme avec force que « la montagne n’est pas une marchandise ».  Il dresse un petit historique très édifiant de la lutte perpétuelle entre les deux tendances contradictoires auxquelles elle est soumise :  aménagement et protection. Il démontre, exemples à l’appui, que d’autres voies que le « tout équipement » sont possibles. Cette réflexion personnelle et très documentée est à mettre entre toutes les mains : celles des alpinistes, bien sûr, mais aussi celles du grand public, qui n’a souvent de la montagne qu’une idée très réductrice véhiculée par les médias. À découvrir de toute urgence !
Editions Olizane, Genève, 397 pages, 23 euros.