Les 19 et 20 septembre, à l’occasion de la 32e édition des Journées européennes du patrimoine, 17 000 lieux seront ouverts au public dans toute la France, parfois de façon exceptionnelle. La sélection d’Actumontagne pour les départements alpins.

 

Dans les coulisses des équipements de Chambéry
Chambéry Métropole ouvre les portes de certains de ses équipements les 19 et 20 septembre : les puits d’eau potable Pasteur, les sites de compostage, l’usine de dépollution des eaux usées, les coulisses du Phare ou encore les chantiers Valoristes, passés maître dans l’art de donner une seconde vie aux objets déposés dans les déchetteries. Dates, horaires et inscriptions ici
 

Patrick Berault en images à la Maison des JO d’hiver
Les 19 et 20 septembre, à l’occasion de la 32e édition des Journées européennes du patrimoine, la Maison des Jeux olympiques d’hiver, à Albertville, organise une animation en lien avec son exposition temporaire Imagine ta montagne. Elle a ainsi programmé la projection du film de Gilles Chappaz « Sur le fil des 4000 », qui retrace la retrace la cordée tragique du duo d’alpinistes Patrick Berhault et Philippe Magnin. Partis le 1er mars 2004 faire l’ascension des 82 sommets de plus de 4000 mètres des Alpes, les deux hommes n’iront pas au bout de leur projet. Le 28 avril, alors qu’ils se dirigent vers l’arête du Dom des Mischabel(4545 m), 3e plus haut sommet des Alpes après le mont Blanc et le mont Rose, le sol se dérobe sous les pas de Patrick Berhault, qui chute mortellement. Un esprit libre, un alpiniste créatif et charismatique, qui, 11 ans après sa mort tragique, est devenu un mythe dans le milieu de la montagne.Entrére libre. Projection à 15 h et 16 h.

Expo et concert au Musée Savoisien
Pour les Journées européennes du patrimoine, le Musée Savoisien à Chambéry, dont les espaces muséographiques sont fermés en vue de leur rénovation, ouvrira son cloître de 14h à 19h. Samedi, focus sur l’histoire d’Ugine, avec l’exposition « Ugine, c’est inox et rock’n roll !» en présence du photographe Emmanuel Breteau et de Michel Denis, témoin et acteur de la vie rock’n roll d’Ugine. Le Bam, espace d’expérimentations artistiques, fera une incursion dans le cloître pour une performance avec le public dans le cadre de Court-circuit -2. Dimanche, plongez dans l’histoire du cloître et assistez à 15h, à un concert lyrique avec l’ensemble lyrique Alkymia IV (50 mn).

©Musée Savoisien

Visite du fort Victor-Emmanuel à la lanterne
A Aussois, partez à la découverte du fort Victor-Emmanuel, pièce maîtresse du système de défense du contrefort rocheux de l’Esseillon, barrant l’accès à la vallée de la Haute-Maurienne et au col du mont-Cenis. Erigé entre 1818 et 1828 par les Piémontais, cet ouvrage militaire se visite samedi 19 septembre à 20h30 à l’aide d’une lanterne fournie par le guide-conférencier de la Fondation Facim. Durée 1h30. Gratuit

La centrale hydroélectrique du Chevril
Dans le cadre des Chemins de l’hydroélectricité® développés avec EDF, la Fondation Facim vous propose de découvrir en exclusivité, le samedi 19 septembre, la centrale hydroélectrique du Chevril, avec une lecture de paysage depuis le barrage de Tignes (attention, seule la centrale sera visitée, pas le barrage). Nombre de places limité. Rendez-vous au parking de Tignes-Les-Boisses de 9h30 à 16h30.

©Marie Colliot Fondation Facim

3 visites guidées au Parc de la Vanoise
 Le Parc national de la Vanoise propose trois visites guidées gratuites, le samedi 19 septembre. Celle du Palais de la mine à Peisey-Nancroix, retraçant l’histoire des mines de plomb argentifère de ce petit village savoyard, avec circuit pédestre associé (2h environ). La deuxième visite est consacrée au patrimoine naturel de la vallée de Rosuel, en compagnie d’un garde-moniteur du PNV. Comptez 2 heures environ.  La troisième visite zoome sur le cadre paysager et l’architecture exceptionnels du Monal, adorable hameau d’alpage de la commune de Sainte-Foy-Tarentaise, site classé depuis 1987, face aux glaciers du mont Pourri.

Palais de la mine : rendez-vous à 10h. Renseignements auprès de l’association Le Palais de la Mine au 06 14 94 49 76. Patrimoine naturel de la vallée de Rosuel : rendez-vous à 14h, à l’entrée de l’allée de mélèzes du site du Palais de la Mine à Pont-Baudin à Peisey-Nancroix. Le Monal : rendez-vous à 14 h devant la chapelle Saint-Clair du Monal. Prévoir 1 h de marche depuis le parking de Chenal ou 1h30 depuis celui de l’Échaillon, au-dessus de la station de Sainte-Foy-Bonconseil.

Le Monal ©PNV/Christian Balais

Avec le Géopark du Chablais
A la Chapelle d’Abondance, le Geopark européen du Chablais, en partenariat avec le Pays d’art et d’histoire de la vallée d’Abondance, organise une visite commentée autour des Cornettes de Bise, sommet emblématique du Chablais (2432 m) : l’évolution de la Terre et de la vie animale, la formation des montagnes, la vie des hommes dans ce milieu… Dimanche Dim 9h30-17h. Inscription obligatoire à l’office de tourisme de La Chapelle d’Abondance ot.lachapelle@orange.fr ou 04 50 73 51 41

Expo participative à la Roche-sur-Foron
A la Roche -sur-Foron, l’expo participativeet monumentale A chacun sa tour s’achève à l’issue des Journées du patrimoine. Le photographe Yves Mino, qui a tiré le portrait de 2015 habitants du Pays Rochois et les a imprimés sur une grande bâche, qui recouvre le bas de la Tour des Comtes de Genève et les murs d’enceinte, va restituer à ceux qui le souhaitent leur photo. Le 20 septembre, grande opération de découpage avec une centaine de bénévoles mobilisés qui partageront un pique-nique géant.

© Yves Mino

Histoire et nature au Plateau des Glières
Haut lieu de mémoire lié à la Seconde Guerre mondiale, le plateau des Glières abrite un circuit de découverte historique, en lien avec le monument national à la Résistance. Pour les Journées du patrimoine, visite guidée à deux voix avec un intervenant nature, mêlant histoire et lecture de paysage.  Dimanche 20 septembre à 10h30. Egalement, le samedi et le dimanche, jeu d episte sur le plateau avec GPS sur le thème du fameux parachutage d’armes du 1er août 44 qui permettra la libération de la Haute-Savoie, avant l’arrivée des troupes alliées. Toute la journée à la demande à l’accueil Mémoire du Maquis.

L’Abbaye d’Aulps insolite
Visite commentée insolite de l’abbaye. Le public reproduit avec des accessoires, et à la manière d’une communauté monastique, les gestes et attitudes d’une journée type : chant dans l’église, réunion en salle du chapitre, ablutions autour du lavatorium, repas dans le réfectoire et déambulation dans les galeries du cloître… À partir de 8 ans. A 14h30 et à 16h30 les 19 et 20 septembre.

Paysage-in-Situ, la double expo
A Grenoble, coup d’envoi à l’occasion de ces JEP 2015, d’une double exposition à partir des premières copies issues du jeu lancé avant l’été à l’initiative du Laboratoire sculpture urbaine et de ses partenaires, dont le Musée de Grenoble, les musées Dauphinois et Hébert, Paysages-in-situ. Ce projet, qui interroge autour du paysage et de sa préservation, invite à sélectionner, sur le site Internet dédié ou l’appli smartphone, l’une des 210 peintures et photographies anciennes de paysages issues de leurs collections, réalisées il y a plus d’un siècle. Puis de localiser l’endroit depuis lequel son auteur a croqué la vue en question. Ensuite, au joueur de procéder à son tour à une réplique en partant du même point de vue. En se rendant sur place ou non, en ayant alors recours à un  logiciel de cartographie numérique, mode d’expression du XXIe siècle, visant un public plus jeune. Les premières réalisations ont bluffé les organisateurs. Et vous ? A voir au Musée de Grenoble et dans la grande galerie du Musée Hébert jusqu’au 2 novembre pour le premier et plusieurs mois pour le second, en sachant que le jeu continue, qu’il sera étoffé par différentes manifestations pluridisciplinaires autour du paysage.

Philippe Mouillon, à l'origine du concept de Paysages-in-situ au Musée de Grenoble

Peignez les paysages au Musée Hébert
En lien avec le projet culturel Paysages-in-Situ qui donne lieu à deux expositions, l’une au musée de Grenoble, l’autre dans la grande galerie du Musée Hébert, l’équipe de Laurence Nesme vous propose de vous installez dans les jardins du musée pour peindre les paysages qu’ils laissent entrevoir. Venez avec votre carnet de croquis et vos outils et faites comme Ernest Hébert lui-même, qui, depuis sa terrasse croquait Belledonne juste en face ! Un intervenant en arts plastiques sera présent pour vous aider si besoin. Les 19 et 20 septembre à partir de 14h30.

La grande galerie du Musée Hébert présentant en vis à vis copie et oeuvre originale pour Paysage-in-situ

Racontez des histoires au Musée dauphinois
Le patrimoine immatériel est à l’honneur et ça tombe bien parce qu’au Musée dauphinois, Charles Joisten, ancien conservateur au Musée dauphinois, a sauvés de l’oubli des contes et légendes qu’il a collectés aux quatre coins du Dauphiné et de la Savoie ! Enrichissez ce corpus en enregistrant à votre tour un conte traditionnel ou inventé, créé seul ou à plusieurs voix à partir de mots clés proposés. Présentation de l’expérience par Jean Guibal, conservateur en chef, directeur du Musée dauphinois et Agnès Martin, directrice-adjointe. La machine à contes est inspirée d’un dispositif prototypé lors de Muséomix Rhône-Alpes 2013 au Musée dauphinois. Dimanche 20 septembre à 15 h.

Les coulisses du Vertige des cimes à Lans-en-Vercors
Balade contée et découverte commentée à la découverte des coulisses de la nouvelle passerelle dans le vide de Lans en Vercors « Vertige des Cimes ». Accompagné d’un guide diplômé, la petite randonnée sera ponctuée de contes et anecdotes patrimoniales. De l’origine du projet, en passant par sa construction et son ouverture au public, vous saurez tout sur cette installation innovante du 21e siècle, belvédère sur l’agglo grenbloise avec tout au fond, le mont Blanc.  Le second départ permettra d’admirer le coucher du soleil et de descendre aux flambeaux. Samedi 19 septembre à 9h30 et à 17h30 (durée 3h).

A Villard-de-Lans, l’histoire du climatisme dans le Vercors
Le refus de l’implantation d’un sanatorium à proximité du centre du village de VillarddeLans est à l’origine de l’étonnante histoire du climatisme sur les Quatre-Montagnes. Le bâtiment, devenu l’Adret est à partir de 1926 le fer de lance d’une station originale destinée à recevoir des enfants de santé fragile, elle sera strictement
interdite aux tuberculeux. L’exposition vous invite à venir découvrir cette surprenante histoire. Samedi 19 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Art contemporain à Chamrousse

Deux bâtiments emblématiques de Chamrousse : l'église du Saint Esprit et le chalet des Cimes ©OT Chamrousse
Mise en scène et visite guidée de deux édifices labellisés Patrimoine contemporain du 20ème siècle en Rhône-Alpes à Chamrousse, l’église du saint Esprit et le chalet des Cimes (Roche-Béranger), œuvres de l’architecte Pierre Jomain. Ce dernier, qui fit appel à deux sculpteurs, Arcabas et Pierre Székely. Découverte de l’architecture des bâtiments et de leur décoration, en présence de l’artiste peintre Véronique Lecomte, dite VELEC, du sculpteur sur bois William Laperrière. Concert d’Erwan Bonin en solo à la batterie, au tuba et divers objets sonores (samedi seulement). Visite le samedi et le dimanche à partir de 15h.

 

- Advertisement -