Les Rendez-vous Savoie Mont Blanc Tourisme (SMTB), le 7 novembre dernier à la Ferme de Gy à Giez, en Haute-Savoie, ont fait salle comble. Ils étaient consacrés aux nouvelles tendances du marketing territorial, à l’heure de l’hyper-concurrence, d’Internet et du consom’acteur.  Côme Vermersch, directeur général de SMBT, décrypte l’intervention de Joël Gayet, expert en marteting touristique, et fondateur de la chaire Attractivité et Nouveau Marketing territorial de Sciences-Po Aix-en-Provence, dont SMBT est partenaire.

actumontagne : Pourquoi faire intervenir Joël Gayet lors aux Rendez-vous Savoie Mont-Blanc ?
Côme Vermersch : Je connais Joël Gayet depuis longtemps. Lorsqu’il nous avait fait part de son intention de créer une chaire dédiée au marketing territorial, nous lui avions dit que nous étions partants pour être partenaires. Dans ce cadre, nous assistons depuis deux ans à un colloque international tout à fait passionnant, Place Marketing Forum. J’ai donc trouvé intéressant qu’il vienne partager ses travaux sur l’attractivité des territoires avec les acteurs de la montagne, qui planchent aussi sur le sujet. Cette réunion était au bénéfice de chacun des participants à qui elle a donné des pistes intéressantes. Joël Gayet a cité deux chiffres à avoir en tête absolument :  dans les 10 ans qui viennent, comme l’a rappelé Joël Gayet, la demande va être multipliée par 2, et l’offre, donc la concurrence, par trois. Il faut être fort, avancer en meute, être en réseau pour tirer son épingle du jeu !

actumontagne : Qu’avez-vous particulièrement retenu dans son exposé ?
CV : Je trouve très intéressant ce que dit Joël Gayet sur la force que peut avoir l’attractivité d’un territoire si elle est portée par ses habitants. Je suis très à l’écoute des réseaux sociaux. Je suis frappé par l’attachement très fort des citoyens et des entreprises au territoire Savoie Mont-Blanc. Et à leur envie de participer à sa promotion. On a là des vecteurs extrêment intéressants à mobiliser pour participer de manière plus collective à l’attractivité de la destination. C’est un sujet très important, car derrière l’attractivité d’un territoire, se jouent son développement économique et l’emploi.

Actumontagne : Joël Gayet prône une meilleure prise en compte des portes d’entrée d’un territoire. Qu’en pensez-vous ?
CV : C’est effectivement très pertinent de se servir davantage des repères emblématiques d’un territoire comme levier d’attractivité. Ces portes d’entrée d’image peuvent être géographiques, il a par exemple cité Lyon pour Savoie Mont-Blanc, mais il a aussi évoqué les fromages de Savoie. De même, nos entreprises, nos talents, nos événements, sont aussi de formidables leviers d’attractivité.

Actumontagne : Etre repéré comme une entreprise d’excellence est primordial aujourd’hui. Pourquoi ?
CV : L’excellence, plus que la qualité, c’est le premier vecteur de vente directe pour les entreprises. L’idée, c’est que dans un monde hyperconcurrentiel et où les nouvelles technologies montent en puissance, les entreprises qui réussissent ou vont réussir à l’avenir, sont celles qui attirent de manière naturelle les clients à elles. Et non plus, celles qui vont chercher les clients. Aujourd’hui, les flux sont inversés. Or pour cela, il faut être repéré par le client comme une entreprise d’excellence. En effet, comme le souligne Joël Gayet, désormais c’est le client qui qualifie l’offre et l’information.  Pour reprendre ses propos, « le client est à la fois l’inspirateur, le développeur,  le commentateur, l’auditeur, le correcteur, l’ambassadeur, le diffuseur, le vendeur et l’acheteur de la marque et du produit ».

Actumontagne : Joël Gayet a souligné le rôle fondamental des ambassadeurs pour un territoire. Des ambassadeurs Savoie Mont-Blanc pourraient-ils voire le jour ? Il en existe déjà à l’échelon de certaines stations, mais portant la marque Savoie Mont-Blanc, le dispositif semble séduisant et simple à mettre en place, non ?

CV : Je suis d’accord avec vous. C’est assez facile à mettre en place comme réseau, avec un effet de levier puissant. C’est une piste sérieuse à envisager et à travailler.

Propos recueillis par Sophie Chanaron

photo (de gauche à droite) : Côme Vermersch (DG de Savoie Mont Blanc Tourisme), Jacques Trésallet (1er adjoint de Giez), Vincent Rolland (Co-président de Savoie Mont Blanc Tourisme), Pierre Losserand (Conseiller général du canton), Joël Gayet (directeur de la Chaire « Attractivité et Marketing territorial »), Denis Bouchet (Co-président de Savoie Mont Blanc Tourisme).

- Advertisement -