Alors que le rideau est tombé pour la majorité des stations de ski tricolores -seules Chamonix-Les Grands Montets, Val d’Isère, Val Thorens et Tignes sont encore ouvertes et fermeront entre le 5 et le 12 mai-, les professionnels de la montagne ont dressé le bilan de la saison 2013 qui devrait générer un chiffre d’affaires total de 7 milliards d’euros.

C’est à Val d’Isère que les principaux acteurs de la montagne se sont réunis pour débriefer la saison d’hiver 2012-2013, en présence d’un grand témoin, le Pdg du Futuroscope, Dominique Hummel. Les dirigeants de France Montagnes, de la Fédération des Professionnels du Sport, de Domaine skiable de France, du Syndicat national des moniteurs du ski français, la FFS ou encore de Nordique France ont livré les premiers chiffres d’un hiver qualifié de satisfaisant. « Il aurait pu être excellent si le mois d’avril n’avait pas été catastrophique en raison d’un calendrier des vacances défavorable « , a regretté Jean-Marc Silva, le patron de France Montagnes, l’organisme chargé de la promotion de la montagne française. Pour autant, les scores de l’industrie touristique de la montagne feraient envie à bien d’autres filières dans le contexte de crise actuel : Laurent Reynaud, le directeur de Domaine Skiable de France annonce ainsi une hausse de 4% des journées skieurs qui s’élèvent à plus de 57 millions contre 55 lors de la saison 2011-2012. Un chiffre qui reste toutefois en deça du record de 2008/2009 où 58,5 millions de journées-skieurs avaient été enregistrées.
De son côté Gérard Mattis, le président de la FPS, indique un chiffre d’affaires en hausse pour ses adhérents, dont l’activité est dopée par la location de matériel de ski sur Internet. Chez les Rouges aussi, la saison est orientée à la hausse avec un chiffre d’affaires évalué à 240 millions d’euros. Au total, le chiffre d’affaires général du secteur devrait avoisiner les 7 milliards d’euros.
Pour ces opérateurs, l’avenir de l’industrie se joue encore et toujours sur l’innovation. A l’appui d’un questionnaire envoyé aux 50 000 personnes du fichier clients de France Montagnes et auquel 17 000 personnes ont répondu, Jean-Marc Silva a rappelé combien il était important de diversifier les activités hors-ski et les animations en station, ou encore d’améliorer le confort dans les remontées mécaniques et la sécurité. Conviviale, animée, adaptée à tous, accessible et au juste prix, voilà le portrait de la station idéale dressé par les sondés.

 

 

- Advertisement -