Ce 16 février, les moniteurs de l’ESF de Megève fêtent les 60 ans de leur école dans un grand show nocturne. A leurs côtés ce soir-là, d’illustres moniteurs mégevans, dont le plus éminent d’entre eux, le triple champion du monde Emile Allais, l’inventeur de la « méthode française » d’apprentissage du ski.

«Il y a dix ans, nous avions fêté les 50 ans de l’école de ski entre moniteurs», raconte Gérard Apertet, le directeur de l’ESF de Megève. « Alors cette année, pour les 60 ans, nous avons souhaité marquer le coup et associer notre clientèle à la célébration de cet anniversaire». D’où l’idée d’organiser un grand spectacle retraçant les soixante années d’enseignement du ski à Megève, qui coïncident avec l’histoire du ski en France. Une piste va être aménagée depuis le bas du chemin du Calvaire jusqu’à la patinoire, moyennant l’apport de 300 m3 de neige. Elle sera le théâtre de la rétrospective que les moniteurs des cinq bureaux de l’ESF de Megève ont préparé. « Chaque bureau a été chargé de reconstituer une décennie avec la technique, le matériel et les tenues de l’époque », indique Gérard Apertet. Au cours de la cérémonie, Cyprien Durand, moniteur et speaker de la soirée, interrogera aussi différentes figures de l’ESF de Megève. De fait, si elle est l’une des plus anciennes des Alpes, l’école de ski mégevane, qui avoisine les 400 moniteurs – dont 370 en exercice- est aussi l’une de celle ayant accueilli dans ses rangs le plus de gloires du cirque blanc.

Emile Allais, un pull rouge de légende

La plus emblématique d’entre elles, Emile Allais, triple champion du monde de ski en 1937, l’inventeur de la méthode française d’apprentissage du ski, co-fondateur de la première école de ski en 1937, soeur aînée de l’ESF. A 93 ans, ce pionnier de l’or blanc, n’enseigne plus, bien sûr, mais fait toujours partie de l’école et dévale régulièrement les pentes de la station.
Interviendront aussi au cours des festivités, les Duvillard, Henri, Adrien père et fils, Gérard Apertet, qui entame sa 29e année de direction de l’école, Paul Seigneur, président de l’ESF, Raymond Freiher et Rémi Arnod-Prin, les doyens de l’école encore en activité… Séquence souvenirs, des images d’archives seront aussi projetées et les moniteurs réaliseront la traditionnelle descente aux flambeaux, toujours plébiscitée par le public. En apothéose, acteurs et spectateurs partageront un monumental gâteau d’anniversaire.
Sophie Chanaron

Rendez-vous à 18h30 à la patinoire.