6ème édition riche pour Alpes Home, le salon alpin de l’aménagement, de la décoration et de l’art de vivre en montagne ! Elle s’est tenue à Méribel, du 29 au 31 juillet. Ses organisateurs ont réussi à renouveler 60% de leurs exposants. « Pour nos visiteurs fidèles, c’était important et puis nombre d’exposants envisagent le salon de façon biennale », souligne Pierre-Emmanuel Danger, co-directeur de l’événement, dont la fréquentation n’a pas été tout à fait à la hauteur de ses attentes. « La montagne est en recul cet été et le secteur de l’événementiel souffre du contexte actuel, mais nous sommes néanmoins satisfaits, beaucoup d’exposants ont fait du business ou établi de bons contacts ».
Si le salon vise prioritairement les propriétaires d’un bien immobilier ou d’un établissement touristique, mais aussi les élus, tout le monde peut venir y repérer les tendances majeures du moment ou repérer des idées de déco ou d’aménagement sortant des sentiers battus. En effet, beaucoup de créateurs et de fabricants dévoilent en avant-première à Méribel des objets et des meubles qui feront peut-être le buzz au prochain salon Maison et Objet Paris, la référence absolue en la matière (2-6 septembre à Paris).

La créatrice Dado Robino, fidèle de la première heure d'Alpes Home

Au-delà d’être une vitrine du made in the Alps, de ce qui est fashion et chic, Alpes Home se veut aussi le lieu privilégié pour débattre des enjeux de l’habitat touristique en montagne et renforcer l’excellence de la destination Alpes. C’est pour cela que depuis l’an dernier,  les conférences ont été renforcées. « Cette année, les tables rondes ont encore été plus suivies que l’an dernier », se félicite Pierre-Emmanuel Danger. « Elles insufflent une vraie dynamique à Alpes Home ».

Mention spéciale cette année, pour celle intitulée Quelle architecture pour la station de montagne de demain ? Animée par un facécieux Sylvain Charlot d’Atout France, elle a permis d’entendre différents points de vue sur la question et notamment celui de Luc Reversade, le créateur de la Folie douce, au franc-parler revigorant. Ses propos cashs sur les bonnes idées de nos voisins et concurrents autrichiens « bien meilleurs que nous sur le parcours clients », invitent les propriétaires et professionnels tricolores à se remettre sans cesse en question pour renouveler le modèle de nos stations.

Pour Luc Reversade (2e à partir de la gauche), les stations françaises manquent cruellement d'ambiance !

Pour autant, pas question de verser dans l’uniformisation et de construire ou d’ambiancer -pour reprendre l’expression du boulimique entrepreneur avalin-, toutes les destinations d’altitude de la même façon. Et pour cause, il n’y a pas une mais des clientèles en montagne, ou susceptibles d’y venir. Leurs attentes sont parfois antagonistes (recherche de calme ou fête à tout prix, action ou contemplation…) ou varient du tout au tout au cours de leur séjour. Les aménageurs, les urbanistes et les élus doivent composer avec elles pour rendre plus attractives les stations de montagne françaises hiver comme été.

Rendez-vous à Méribel fin juillet 2017 pour la 7e édition d’Alpes Home. Ensuite, une année sur deux, le salon pourrait se délocaliser dans une autres station alpine, en France ou à l’étranger. Mais, pas question de disparaître de l’écran d’ici à juillet prochain. La tournée d’Alpes Home, annoncée l’automne dernier, semble enfin prendre corps. Dès le 12 août, table ronde aux Saisies pour donner les clés d’une rénovation réussie de son appartement ou chalet. Elle fera au total une dizaine d’escales pendant la saison d’hiver. Celles-ci seront connues prochainement. Surveillez la page Facebook ou les Twitts d’Alpes-Home !

 

- Advertisement -