Initié il y a cinq ans par la SEMD’Oz, le projet du nouveau Village-Club du Soleil à Oz-en-Oisans, est entré dans sa phase concrète il y a quinze jours, avec le coup d’envoi du chantier. Ce lancement a été officialisé ce 1er juin, avec la pose symbolique de la première pierre du futur établissement de 350 lits. A la clé pour la station iséroise, 10% de capacité d’hébergement supplémentaire et 50 000 journées vacances générées.

« A l’exception du Club Med (Ndlr : et ses deux villages de Valmorel et Val Thorens), ce village est le premier village-club construit depuis 15 ans en montagne », rappelle Alex Nicola, le Pdg de la S.A Les Villages Clubs du Soleil (VCS), soulignant que dans le contexte actuel, il fallait oser. « Mais à Oz, il ne pouvait en être autrement ! ».
Le Village Club du Soleil****d’Oz-en-Oisans, futur fleuron de l’opérateur spécialisé dans les séjours tout compris, bénéficie d’un emplacement premium dans la station reliée à l’Alpe d’Huez Grand Domaine. Erigé sur le parking couvert de l’Alpette, il jouxte la télécabine éponyme, axe clé menant au Dôme des Rousses. Un hébergement assurément skis aux pieds !

60 employés en haute saison

Classé en catégorie 4, il offrira tous les équipements inhérents à son standing, restaurant, clubs enfants, espaces jeunes, piscine, espace détente, ski room et prêt de matériel… La commune d’Oz compte sur ce nouvel établissement pour renforcer l’attractivité de la destination, hiver comme été, et même hors saison, la station étant très prisée de la clientèle des cyclistes présente dès le mois de mai.
Ce nouveau village-club devrait générer 50 000 journées vacances par an et employer une soixantaine de personnes en haute saison. A noter, car c’est plutôt rare, qu’un étage, d’une capacité de 50 lits, sera réservé au personnel. Un moyen de motiver et fidéliser les équipes, et notamment les saisonniers qui rencontrent de plus en plus de difficultés à se loger dans ou à proximité des stations de montagne.

Maquette du futur Village-Club du Soleil d'Oz-en-Oisans

Un montage financier inédit

Le coût global de ce nouveau programme immobilier (foncier, immobilier et mobilier) porté par la SEMD’Oz, maître d’oeuvre, dépasse les 14 millions d’euros, réunis par un montage financier innovant. Participent au tour de table de la société créée pour l’occasion, promoteur immobilier de l’opération, Les Villages Clubs du Soleil à hauteur de 15% et la toute nouvelle Foncière Hôtelière des Alpes, 80% des parts au démarrage (à terme, les Villages-Clubs du Soleil reprendront ses actions).

Créée par la Caisse des Dépôts et quatre institutions financières régionales (Crédit Agricole des Savoie, Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes, Banque Populaire des Alpes, Caisse d’Épargne Rhône-Alpes) fin 2015, cette foncière dispose de 30 millions d’euros de fonds propres pour investir dans la construction ou la rénovation hotelière en montagne. Le village-club d’Oz-en-Oisans est le premier dossier retenu par le comité d’investissement. « Ce projet nous a séduit car il contribue à redynamiser la montagne », explique Philippe Toussaint, responsable de la banque d’affaires du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes. Il a su convaincre ses partenaires de la pertinence du projet et de l’intérêt de l’accompagner pour lutter contre le fléau des « lits froids », ces hébergements occupés moins de 3 semaines par an. Et globalement estimés à 40% du parc immobilier de loisirs de montagne. A l’opposé, les villages-clubs garantissent des lits chauds pour les communes. Chez VCS, on annonce des taux d’occupation en été supérieur à 60%, un chiffre que beaucoup aimeraient atteindre…

Sophie Chanaron

- Advertisement -