Ce samedi 15 février, premier chassé-croisé des vacances d’hiver 2020, une quarantaine de stations de ski alpines devraient être plus ou moins impactées par des débrayages des saisonniers des remontées mécaniques. À l’appel de la CGT, rejoint par FO, des préavis de grève illimitée ont été déposés. En parallèle, des opérations de sensibilisation des vacanciers sur les problèmes sociaux propres au milieu de la montagne auront également lieu, en particulier à Moûtiers ce samedi matin, en entrée de ville et à la gare SNCF. Patience, écoute et bienveillance espérées du côté des vacanciers comme des manifestants !
Pour rappel, les saisonniers sont vent debout contre la nouvelle réglementation d’indemnisation du chômage, mais ils sont aussi inquiets de voir disparaître les avantages liés à leur convention collective. Explications. Sur la réforme de l’indemnisation chômage tout d’abord. À partir du 1er avril, un saisonnier alternant contrats courts et inactivité, pourra en effet perdre jusqu’à 40% de son indemnisation, avec le nouveau mode de calcul. Ce dernier ne sera plus basé sur les jours travaillés, mais sur le revenu mensuel. Les employeurs, par la voix de Domaines Skiables de France, alertent eux aussi sur les conséquences de la réforme de l’assurance chômage dans les territoires de montagne. L’organisation patronale a soumis neuf propositions au cabinet de Muriel Pénicaud, ministre du Travail. À la veille du mouvement de grève, le gouvernement a annoncé pour la semaine prochaine un plan d’accompagnement des saisonniers des remontées mécaniques. Ils représentent 80% des employés du secteur, soit environ 15 000 personnes.

Le deuxième sujet de grogne sur lequel les syndicats veulent alerter l’opinion publique concerne le rapprochement des conventions collectives entre branches professionnelles. Si celle des remontées mécaniques est mixée avec d’autres socialement moins favorables, ils craignent que les saisonniers des remontées mécaniques perdent une clause unique dont ils bénéficient : la reconduction automatique des contrats saisonniers.

- Advertisement -