Installé en avant-première l’hiver dernier sur un télésiège de Courchevel, Magnestick, système inédit de sécurité enfants, équipe pas moins de cinq télésièges supplémentaires dans les 3 Vallées cet hiver, dont plusieurs dans la zone débutant de Méribel-Mottaret qui en profite pour créer un mini-domaine skiable spécial apprentissage avec forfait dédié.

Quel parent ne s’est pas inquiété de l’éventuelle chute de son enfant lorsque celui-ci emprunte un télésiège ? Les enquêtes d’opinion sont formelles, cette angoisse est élevée chez les vacanciers, alors même que dans la réalité les accidents sont rarissimes. « Une dizaine par saison et pour la plupart sans gravité », indique Claude Faure, le président du directoire de la S3V. « Mais parce qu’il n’y a pas de cohabitation possible entre plaisir et appréhension, nous nous devions de rassurer nos clients». C’est ainsi qu’est né fin 2007, Magnestick. Il s’agit d’un système de sécurité enfant qui se décline sous la forme d’une protection dorsale munie d’un aimant. A la seconde où le jeune skieur vêtu de cet accessoire s’adosse au siège du télésiège, il est littéralement collé à celui-ci, et cela tout le temps du voyage. A l’arrivée, l’aimant se désactive automatiquement et laisse débarquer le petit passager. L’hiver dernier, un prototype a équipé un télésiège du domaine skiable de Courchevel et a été testé par l’ESF de Courchevel 1850 qui disposait de 150 gilets Magnestick pour ses élèves.


Damien Laymond, en charge de Magnestick et Claude Gardet, directeur d’exploitation du domaine skiable de Méribel-Mottaret

Salué par nombre de professionnels, exploitants et moniteurs, et de parents, le système s’étend à cinq télésièges supplémentaires cet hiver : un télésiège à Courchevel 1650, un autre à La Tania et au moins deux à Méribel-Mottaret (un 3e sous réserve). « Les télésièges des Combes et des Arolles ont été équipés du système Magnestick, et si nous avons assez de temps, nous équiperons aussi le télésiège du Chatelet», explique Claude Gardet, directeur d’exploitation du domaine skiable de Méribel-Mottaret. Ces trois remontées mécaniques desservent la zone réservée à l’apprentissage du ski, très fréquentée par les enfants. D’où l’idée de l’exploitant de créer cet hiver un mini-domaine skiable, dédié à l’apprentissage, accessible par un forfait spécial à petit prix, le Minipass Méribel-Mottaret. « Pour 12 euros par jour, cet espace sécurisé comptera deux voire trois télésièges équipés de Magnestick, trois téléskis, une télécabine et un télécorde », détaille Claude Gardet. Plutôt correct pour démarrer la glisse ! Mais pour profiter du système d’aimantation Magnestick, il faudra bien évidemment porter un gilet adéquat. Partenaires de l’exploitant depuis sa création, les ESF ont l’exclusivité du concept pour cette année encore. Quelque 1000 protections dorsales vont être distribuées aux ESF de Courchevel 1850, Courchevel 1550 et 1650, La Tania et  Méribel-Mottaret) à destination des élèves de deuxième et troisième étoiles. « Aux parents qui souhaiteront faire tester le produit à leur enfant, nous pourront prêter quelques exemplaires », promet Claude Gardet. En attendant que Rossignol, premier fabricant à signer une licence Magnestick, commercialise des modèles pour le grand public en 2010.
Sophie Chanaron

- Advertisement -