Créée en octobre 2015 par la Caisse des Dépôts et les quatre principales banques alpines, la Foncière hôtelière des Alpes valide deux nouveaux projets, sur la vingtaine pour lesquels elle a été sollicitée à ce jour. La création d’un Club Med à Arc 1600 et le reprise d’un hôtel à Val d’Isère. Le premier, projet de 100 millions d’euros, va donner naissance à un village vacances de 40 000 m² de 410 chambres 4 tridents et 24 suites 5 tridents. Soit l’équivalent d’un millier de lits pour la station sur les hauteurs de Bourg-Saint-Maurice.

« La Foncière a apporté 7,5 M€ », précise Edith Martin-Bonnenfant, sa présidente. « Cet investissement participe à la diversité de nos prises de participation », explique Lionel Raymond de la direction commerciale de la Banque populaire des Alpes, soulignant l’implication des banques régionales dans l’éco-système local et la volonté de l’opérateur d’ancrer le tour de table dans le territoire. A la clé de ce nouveau Club Med, 400 emplois  hiver comme été. « Les travaux vont démarrer très rapidement pour une ouverture prévue pour l’hiver 2018-2019 ».
Le deuxième  projet validé concerne un projet de transmission, avec le rachat par Arthur Reversade, le fils du fondateur de la Folie Douce, de l’hôtel La Tovière à la Daille. Un établissement qui comptera une trentaine de chambres pour accueillir les skieurs-clubbers au retour de la Folie Douce pour un after ambiancé ! Un investissement de 8 millions d’euros dans lequel la part de la Foncière s’élève à 1,5 millions d’euros. « On poursuit l’histoire des Reversade à Val d’Isère avec une nouvelle génération d’entrepreneur ». Un jeune homme précoce puisqu’Arthur Reversade a tout juste 25 ans, mais déjà bankable ! Ouverture l’hiver prochain en principe.

Sophie Chanaron

- Advertisement -