Elus et journalistes étaient nombreux hier pour voir l’avancée du chantier des travaux dans les gorges de l’Arly, suite aux crues de la rivière et aux glissements de terrain des 1er et 2 mai dernier.  Au lieu-dit Moulin-Ravier, là où la gorge s’élargie et offre un créneau de dépassement, la route a été emportée sur près de 400 mètres. Reliant la Savoie et la Haute-Savoie, entre Ugine et Megève, cette départementale est un axe routier stratégique pour l’économie des territoires qu’elle traverse. L’hiver, en pleine saison, quelque 5000 véhicules l’empruntent quotidiennement à destination des stations du Val d’Arly et du Pays du Mont-Blanc. Impratiquable et donc fermée depuis ces intempéries, où près de 450 000 m3 de matériaux qui ont fait monter le lit de la rivière de plus de 10 mètres à certains endroits, la route départementale devrait rouvrir au plus tard le 2 novembre prochain. Soit juste avant le début de la saison d’hiver. Un soulagement pour les élus, les acteurs du tourisme et leurs clients ou encore les socio-professionnels, pour qui cet itinéraire est le plus direct entre Albertville et Sallanches.

Présentation de l'avancée des travaux aux élus locaux et départemantaux ©Actumontagne
La route des gorges de l’Arly rouvrira à la circulation, réhaussée de quatre mètres supplémentaires par rapport à sa position initiale au niveau de Moulin-Ravier, et avec un créneau de dépassement légèrement raccourci. Contrairement à ce qui avait été envisagé au départ, sa réfection sera bien définitive, même si les travaux concernant la consolidation des berges et la reconfiguration du lit de la rivière sont loin d’être achevés. Ils pourront néanmoins se poursuivre au printemps 2016, tout en maintenant la circulation sur la départementale.
Le montant des travaux est estimé à 15 millions d’euros.

- Advertisement -