Les chiffres sont encore provisoires et seront consolidés à la fin du mois de septembre, mais la saison estivale 2013 est un bon cru pour Grenoble. La fréquentation touristique est en hausse de 5 à 6 % par rapport à l’été 2012. Confirmation le 29 septembre prochain, lors de la fête de la Bastille et du tourisme. Un événement qui s’étoffe cette année. Cerise sur le gâteau, le téléphérique sera gratuit ce jour-là !

En poste depuis un peu plus d’un mois, Yves Exbrayat, nouveau directeur de l’office de tourisme de Grenoble, arborait un franc sourire pour sa première conférence de presse, consacrée au bilan de l’été dans la capitale des Alpes, à ses projets à venir. Les premiers chiffres de la fréquentation estivale sont en effet satisfaisants, en dépit d’un mois de juillet pénalisé par une météo médiocre, et un environnement économique défavorable. La fréquentation touristique de Grenoble est en hausse de 5 à 6%. 35 000 personnes sont passées au guichet de la Maison du tourisme, rue de la République. Un exploit tant le chemin pour arriver jusqu’à elle est compliqué, comme le reconnaît volontiers Georges Lachcar, adjoint en charge du tourisme et président de l’établissement ! Parmi ces visiteurs, un tiers d’étrangers, majoritairement des Britanniques et des Hollandais. C’est l’effet Tour de France bien sûr, mais pas seulement, pour ses représentants, la ville disposant de nombreux atouts pour attirer les touristes. « On vient à Grenoble pour son cadre naturel exceptionnel, son environnement économique et culturel, et aussi parce que la qualité de vie y est supérieure », s’est enflammé son premier magistrat, Michel Destot, pour qui l’office de tourisme, c’est le cœur et l’âme de la valorisation de Grenoble, l’une des plus belles villes du monde !

Yves Exbrayat, directeur de l'OT de Grenoble depuis le 1er août

 

Des investissements pour le site de la Bastille
Après la disparition brutale de Michel Lambert, en avril dernier, c’est à Yves Exbrayat de reprendre le flambeau pour attirer dans la capitale des Alpes, encore plus de touristes d’agréments et de touristes d’affaires. « Je m’inscris dans la continuité de Michel Lambert, et m’appuie sur les équipes en place », a expliqué le créateur des très populaires Rencontres du cinéma de montagne, choisi pour sa double casquette, économique et montagne. Ses projets pour développer le tourisme grenoblois  sont nombreux. Parmi ses priorités, d’importants investissements à mener à la Bastille, site emblématique de la ville, réaménagé par son prédécesseur. Cette année, 500 000 visiteurs sont montés au fort à la vue imprenable sur Grenoble. Dont 300 000 par le téléphérique, qu’Yves Exbrayat dirige également. « Il faut mener d’importants travaux de mise aux normes de sécurité des espaces publics du fort de la Bastille, revoir aussi l’étanchéité de la terrasse Vauban », a-t-il indiqué, précisant que l’enveloppe nécessaire pour réaliser ces travaux, avoisine les  500 000 euros. « L’OT ne peut pas prendre en charge de tels investissements, nous contactons des partenaires, comme des fondations, l’armée, pour réunir les fonds ».

Le nouveau directeur de l’office de tourisme va également s’investir dans l’installation en 2015 dans les locaux de l’OT, de la Maison de la montagne. Un établissement qu’il connaît bien pour l’avoir créé et dirigé jusqu’à ces derniers jours. Un rapprochement qui marque la volonté de la ville de miser encore davantage sur la carte montagne.

Une nouvelle fête de la Bastille
Le 29 septembre, place à la Fête de la Bastille et du tourisme. Elle se résumait jusqu’ici à un grand concert en soirée sur le site. Désormais, des animations sont prévues toute la journée sur place. D’autres sites culturels de la ville sont aussi invités à venir rencontrer les Grenoblois, public que l’office de tourisme cible aussi largement. « Ils sont nos meilleurs ambassadeurs », insiste Georges Lachcar, rappelant le nombre et la qualité des visites guidées et thématiques organisées toute l’année dans chaque secteur de la ville par un service fort de douze guides. Notez que le 29 septembre prochain la montée en bulles sera gratuite. Profitez-en ! Sophie Chanaron

 

photo © Laurent Salino RTGB

- Advertisement -