Pour réaffirmer sa vocation à être la banque des territoires, la Caisse des Dépôts a entrepris, sous la houlette de Pierre-René Lemas, son directeur général, la réorganisation de ses directions régionales. Celles-ci renforcent leur proximité avec les acteurs du territoire, en créant, au besoin, de nouvelles délégations. Après Grenoble, c’est donc à Chambéry que la direction lyonnaise ouvre une deuxième antenne sur l’arc alpin, couvrant I’Isère, la Savoie et la Haute-savoie.

«La CDC a accordé en 2015 près de 427 millions d’euros de prêts, soit un peu moins d’un tiers du montant régional des prêts, et 14 millions d’euros de financement en fonds propres, tirés notamment par des investissements touristiques en montagne» précise Gil Vauquelin, directeur régional Rhône-Alpes Auvergne de la CDC. « En 2016, nous avons l’ambition d’augmenter sensiblement nos enveloppes en fonds propres pour l’investissement, de l’ordre de 45 millions d’euros pour la région Rhône-Alpes-Auvergne. La nouvelle antenne de Chambéry va nous permettre de développer encore plus en profondeur les territoires et de rapprocher montagne et fonds de vallée».

Les rênes de cette nouvelle agence, située dans le même bâtiment que ceux de la Compagnie des Alpes, filiale de la CDC, sont confiées à Edith Martin-Bonnenfant, qui assure également la direction de celle de Grenoble, avec une équipe opérationnelle de 8 personnes (4 à Chambéry, quatre à Grenoble). Cette plateforme se veut l’interlocuteur privilégié des collectivités locales, des SEM ou encore des entreprises, porteuses de projets dans différents domaines, et notamment le tourisme pour lequel, rappelons-le, la CDC a prévu de lever 1 milliard d’euros sur cinq ans pour renforcer l’attrait touristique de la France.

«Avant, les acteurs du territoire venaient nous voir pour compléter les 15 % restant du financement d’un projet. Avec ce nouveau maillage local, nous voulons changer l’ordre des facteurs », indique Pierre-René Lemas. « Nous disons aux élus que nous sommes là pour les accompagner et les aider à bâtir leurs projets, en faisant de l’ingénierie avec eux, en leur accordant des prêts longue durée et en leur donnant des financement en fonds propres ». Et de citer l’exemple de la convention signée entre Chambéry Métropole et la délégation chambérienne de la CDC qui formalise le soutien que cette dernière va apporter à la collectivité d’ici à 2019. Il concerne aussi bien la réhabilitation du parc d’hébergement social chambérien, la création de nouveaux logements sociaux, que l’essor de la mobilité douce ou encore la rénovation thermique des bâtiments de l’Université Savoie Mont-Blanc.

Signature le même jour d'un partenariat entre la CDC et Chambéry Métropole

Autre exemple phare s’inscrivant dans cette volonté d’aider davantage les territoires, la Foncière hôtelière des Alpes. Créée à l’automne dernier, elle dispose de 30 millions d’euros pour aider à la création ou la rénovation d’hôtels en station de montagne. De quoi pouvoir amorcer ou finaliser leur tour de table. A ce jour, deux projets se sont concrétisés, aux 2Alpes et à Oz-en-Oisans, et quatre sont bien avancés.

SC