Chamonix-Mont-Blanc, Les Houches, Servoz et Vallorcine ont décidé de communiquer ensemble à partir de cet hiver 2010, pour valoriser la nouvelle destination touristique, Vallée de Chamonix. Elles ont édité une brochure commune qui jette les bases du projet d’une organisation touristique intercommunale inédite.

Servoz l’authentique, Les Houches la familiale, Vallorcine la naturelle et Chamonix-Mont-Blanc la mythique, telles sont les accroches retenues par les quatre communes haut-savoyardes pour vanter la nouvelle destination touristique "Vallée de Chamonix », dans la brochure qu’elles ont édité conjointement. Editée en six langues, ce document est la première étape d’une démarche beaucoup plus ambitieuse, visant à créer la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix. Au sein de cette dernière, le tourisme, moteur de l’économie locale, sera bien évidemment le pilier de cet exemple d’intercommunalité, le premier du genre en station en France. «L’objectif est d’avoir un seul office de tourisme pour les quatre communes courant 2010 », indique Didier Josephe, directeur de l’office de tourisme des Houches.
Sur un marché touristique européen très concurrentiel, il est en effet de plus en plus difficile pour une destination de tirer son épingle du jeu. D’où la volonté des différents élus et acteurs du tourisme de la vallée haut-savoyarde de s’unir, en jouant la carte de la complémentarité entre les quatre sites.

Bernard Prud'homme, directeur de l'OT de Chamonix et son homologue de l'OT des Houches, Didier Josephe
Bernard Prud’homme, directeur de l’OT de Chamonix et son homologue de l’OT des Houches, Didier Josephe

Des petits coins de paradis méconnus
L’intérêt de ce regroupement semble évident pour les deux plus petites communes, Servoz et Vallorcine, qui, faute de moyens avaient du mal à émerger sur le marché. Pour les deux plus importantes, les Houches, mais surtout Chamonix-Mont-Blanc, célèbre dans le monde entier, l’avantage apparaît peut être moins pertinent. "Grâce à nos partenaires, nous sommes en mesure d’apporter à nos clients des petits coins de paradis méconnus des grands circuits", rétorque Bernard Prud’homme, directeur de l’office de tourisme de Chamonix-Mont-Blanc. "C’est fini l’accueil statique du public, celui-ci doit être dynamique ; nous devenons de véritables conseils en séjour et pour ce faire, nous devons faire rêver sur la destination et sans cesse innover".
L’innovation est justement le mot clé des porteurs du projet de cette nouvelle organisation touristique. « Il faut développer des offres inédites, de nouveaux services à la clientèle et aux socio-professionnels », s’enthousiasme Didier Josephe, précisant que la future structure serait aussi un pôle de gestion de projets, très investi dans la prospective. « Notre grande chance, c’est que le tourisme n’est pas une compétence obligatoire pour une communauté de communes ; nous pouvons donc faire tomber les murs et être très imaginatifs». Les premiers produits touristiques Vallée de Chamonix pourraient voir le jour pour l’été 2010.
Sophie Chanaron

Un site Internet et un centre de tourisme
Un site Internet commun devrait voir le jour au cours de l’année 2010. Les sites respectifs des offices de tourisme concernés par le projet sont en cours d’adaptation. Par ailleurs, plusieurs points d’informations touristiques devraient venir s’ajouter aux cinq existants (à Chamonix-Mont-Blanc, aux Houches, à Servoz, à Vallorcine ainsi qu’à Argentière). Notamment un dans la gare de Chamonix, où transitent des flux importants de visiteurs. De même, le projet d’installer un grand point d’accueil sur le modèle des tourism center nord-américains, en début de vallée, plusieurs fois envisagé, pourrait cette fois se concrétiser. Il pourrait s’installer en lieu et place d’une ancienne station service le long de l’axe routier principal menant à Chamonix, fermée après le drame du tunnel du Mont-Blanc en 1999. Vitrine de l’offre touristique de la « Vallée de Chamonix », il aurait l’avantage d’être plus accessible que les offices de tourisme de centre-ville, où circuler et se garer est rarement facile en haute saison. 

Photo Une : (De gauche à droite) : Bernard Prud’Homme (OT Chamonix), Didier Josephe (OT Les Houches/Servoz), Xavier Roseren (adjoint aux Houches), Eric Fournier (maire de Chamonix), Claude Picot (maire de Vallorcine), Laure Schumtz (maire de Servoz), Nicolas Evrard (adjoint à Servoz) et Stéphane Boizard (membre CA OT chamonix), lors de la présentation de la brochure commune
Merci

- Advertisement -