Lors du salon du tourisme Mahana Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a dévoilé les résultats de la toute première enquête réalisée sur les pratiques touristiques des habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) au sein de leur région. Ils soulignent l’importance du tourisme de proximité pour notre territoire. « Le tourisme de proximité constitue l’un des leviers majeurs de la fréquentation touristique en Auvergne-Rhône-Alpes et s’inscrit pleinement dans notre volonté de favoriser le développement d’un tourisme bienveillant et durable à l’échelle du territoire », a commenté Lionel Flasseur, directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.
Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?
Les habitants d’AURA sont les premiers clients touristiques de la région : ils cumulent 10 millions de séjours et 31,7 millions de nuitées en 2018. Les Auvergniats et les Rhônalpins représentent 27% des visiteurs français de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Ces touristes intrarégionaux sont plutôt citadins, jeunes, actifs et CSP+ : les deux tiers d’entre eux résident dans les villes de plus de 20 000 habitants. Ils proviennent majoritairement des principaux bassins de population de la région (31 % habitent le département du Rhône et l’agglomération lyonnaise, 18 % l’Isère et 12 % la Loire). 46% de la clientèle intra touristique appartiennent aux CSP + et leur revenu médian s’élève de 3000 à 3800 euros par ménage.
Cette clientèle touristique est plus jeune et plus active que la moyenne des touristes français de la région. 35 % d’entre eux sont célibataires et 29 % en couple. 71% de la fréquentation est réalisée par des groupes sans enfants.
51 % du tourisme de proximité se concentre en été, contre 39 % en hiver. Les activités préférées de cette clientèle intrarégionale ? Dans l’ordre, les activités sportives (randonnée 25%), les activités culturelles (visite urbaine 23%, musées-expos 11%), la découverte de la nature (observation faune et flore 11%).

©P.Jayet /Auvergne Rhône Alpes Tourisme

La montagne (stations et moyenne montagne) est une destination de prédilection. Elle rassemble 38 % des nuitées, les villes 36 % et la campagne seulement 18 % des séjours.
Première destination des Français, Savoie Mont-Blanc ne capte que 27 % des touristes de la région, dont la proportion est en revanche sensiblement plus importante en Isère, dans la Drôme, la Haute-Loire et l’Ain.
Le développement de tourisme de proximité est un enjeu majeur pour AURA à plusieurs titres : plus accessible, plus écologique (moins de distance parcourue donc moins d’empreinte carbone) et surtout plus homogène dans le temps et dans l’espace. Il permet aussi de créer du lien entre les habitants et de renforcer leur identité régionale par une meilleure connaissance de leur territoire.

Précision : L’étude a été menée par Kantar d’octobre 2017 à septembre 2018 sur un échantillon de 22 000 individus de 15 ans et plus résidant en France (dont 950 en Auvergne-Rhône-Alpes)