Annoncée l’an dernier, l’acquisition du site d’Aiguenoire à Entre-deux-Guiers par les liqueurs Chatreuse auprès de la Communauté de communes Coeur de Chartreuse, est effective depuis le 15 décembre dernier. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un projet plus vaste, baptisé Grand Avenir. Il comprend la construction de la 5e distillerie de l’histoire des Chartreux à Aiguenoire et la valorisation des caves de Voiron, patrimoine historique qui attire chaque année 80 000 visiteurs. L’entreprise voironnaise espère obtenir le permis de construire du futur site de production d’Aiguenoire en mars prochain.

« Nous sommes ravis de la qualité des échanges que nous entretenons depuis un an avec l’ensemble des parties prenantes de ce projet (collectivités locales, associations, riverains). Nous abordons les dernières démarches administratives avant le démarrage de la construction de la 5ème distillerie des Chartreux avec beaucoup de sérénité », déclare Emmanuel Delafon, président-directeur général des liqueurs Chartreuse, société en charge du conditionnement et de la commercialiation de ce fleuron de la gastronomie iséroise depuis 1970. Si le permis de construire est donné au printemps prochain, les activités de production (distillerie) et de stockage des liqueurs pourraient s’installer dans leur nouveau bâtiment en plein Parc naturel de la Chartreuse courant 2018. L’embouteillage et l’expédition rejoindraient ce site situé à seulement 12 kilomètres du monastère de la Grande Chartreuse dans un deuxième temps.

C'est à côté de la ferme encore "dans son jus", construite par les Chartreux au 17e siècle à Aiguenoire que la future distillerie des liqueursva être construite

Ce déménagement, nécessaire en raison de l’évolution de la réglementation des produits inflammables, ne concerne pas l’activité touristique de la maison voironnaise. Celle-ci -ainsi que la partie administrative de l’entreprise- restera sur le site patrimonial de Voiron. Depuis 1935, c’est en effet à deux pas de la gare de Voiron, que les liqueurs sont fabriquées et vieillissent dans les caves les plus longues du monde (130 mètres). Près de 80 000 personnes dont 20% d’étrangers visitent chaque année les lieux, profitant des visites guidées et thématiques ou du parcours libre racontant l’histoire épique de la Chartreuse verte et consorts.
Les liqueurs Chartreuse travaillent en étroite collaboration avec le Pays voironnais et la ville de Voiron à un projet de valorisation permettant au territoire de capitaliser sur l’image des liqueurs. La première édition des Fêtes Verte et Or en juin dernier, faisait partie des prémisses de ce partenariat. Un pôle culturel autour de la gastronomie, installé dans les espaces laissés vacants par le transfert de la fabrication des liqueurs, est l’une des pistes le plus souvent évoquées.

 

- Advertisement -