Spécialiste de la location d’hébergements touristiques de luxe en montagne, AEC Collection poursuit son essor en étoffant son catalogue de biens dans les Alpes françaises, mais aussi sur la Cote d’Azur et la Corse, très prisées par sa clientèle fortunée. L’enseigne annecienne, créée il y a quatre ans par Philippe Vuagnoux, a su s’adapter aux changements de comportement de ses clients dont l’enveloppe pour une semaine de location en stations de ski, oscille entre 3000 et 100 000 euros.

En effet, ses plus gros clients n’ont pas été épargnés par la crise et depuis la saison dernière, ils ont revu leur budget hébergement à la baisse. "Certains qui louaient un bien à 60 000 euros la semaine, se sont rabattus sur une location à 40 000 euros la semaine, quand dans le même temps, la clientèle moins fortunée qui optait pour une location à 5000 € choisissait une location à 4000 €", explique le chef d’entreprise qui annonce néanmoins un chiffre d’affaires en hausse de 30% sur les ventes de hiver 2011. "Si notre clientèle anglaise, fortement contributrice à notre activité, a chuté de 50% la saison passée, la clientèle française a pour sa part bien résisté, et a même sensiblement progressé dans notre portefeuille".

Dans 25 stations françaises
Le profil type du client d’AEC ? Un groupe de 10/12 personnes, familles ou amis, avec enfants, qui vont à la montagne pour se changer les idées et être totalement déchargés de tout ce qui est intendance et organisation. "C’est pour cela que nous choisissons des prestataires qui savent ce que la notion de service veut dire", souligne Philippe Vuagnoux. Régulièrement contacté pour se faire confier des biens, il en écarte beaucoup, souvent parce que la destination n’est pas attractive auprès de son portefeuille clients ou parce que le bien ne correspond pas à leurs exigences de confort. Le catalogue d’AEC recense près de 300 biens répartis dans 25 stations françaises. "Nous voudrions accroître notre offre dans les Portes du Soleil ou dans Paradiski mais le but n’est pas d’avoir une offre de destinations trop pléthorique pour bien les maîtriser. Parmi les nouvelles adresses de la saison, deux biens d’exception : un chalet à Val d’Isère de 270 m² sur trois niveaux avec piscine intérieure et une salle home-cinéma, du personnel de maison, des dîners mitonnés par un grand chef, accueil au champagne… 15 000€ la semaine en basse saison, 31 345 € en haute saison ! Un brin plus accessible, un chalet à Courchevel 1 550 de 270 m² lui aussi, équipé d’une piscine et d’un hammam 6640 € la semaine en basse saison, 11 590 € en haute saison.
S.C.

Pour en savoir plus www.aec-collection.com

 Photo : La piscine privée du chalet référence Vivianite à Val d’Isère

- Advertisement -