Lancé en 2014 dans les Alpes par la S3V, exploitant des domaines skiables de Courchevel, La Tania et Méribel-Mottaret, le dispositif Affiniski, visant à rénover et créer des lits touristiques en montagne, s’étend aux Pyrénées. Comme dans les Alpes, le problème des lits froids, c’est à dire occupés moins de quatre semaines par an, met en péril l’attractivité des destinations touristiques pyrénéenes. Six stations sur les sept que gère N’Py, 1er acteur des Pyrénées françaises, viennent d’adhérer à Affiniski.

Auprès de ce guichet unique et gratuit pour eux, les propriétaires d’un bien immobilier de Peyragudes, Piau, Le Grand Tourmalet (Barèges et La Mongie), Cauterets, Gourette et La Pierre Saint-Martin, trouveront des services clé en main leur facilitant la rénovation et la location de leur bien. C’est en effet le montant des cotisations annuelles des stations qui financent ce service, à savoir de 5000€ à 15 000€ suivant le nombre de lits marchands.

A ce jour, quelque 25 stations alpines ont adopté cet outil, où 150 000 lits sur les 300 000 lits touristiques existants, sont dans la cible. Dans les trois stations d’origine d’Affiniski, plus d’une centaine d’appartements ont déjà été remis aux standards du jour et remis en marché. Pascal Vie, directeur de la société Affiniski, propriété de la SEM Savoie Stations Participations depuis avril dernier, table sur la remise sur le marché locatif d’une vingtaine d’appartements (100 lits environ) par station et par an.

- Advertisement -